Législatives à Levallois : querelle de succession chez les Républicains

Législatives à Levallois : querelle de succession chez les Républicains

Paris Vox – Rien ne va plus chez les Républicains des Hauts-de-Seine qui se déchirent sur le choix du successeur de Patrick Balkany pour les prochaines législatives dans la 5e circonscription. Le très controversé maire de Levallois ne peut en effet briguer sa propre succession du fait de la loi sur le non-cumul des mandats.


Les Républicains avaient donc  décidé d’investir le conseiller municipal et départemental Arnaud de Courson. Un choix qui courrouce au plus haut point Patrick Balkany, qui souhaitait imposer « son » candidat, son adjoint François-Xavier Bieuville. Ce dernier a d’ailleurs annoncé qu’il se présenterait « de toute façon » qu’il soit investi ou non par le parti. Une division à droite qui pourrait bien coûter le siège de député, surtout dans le contexte actuel et face à la « dynamique » En Marche.

La situation est si critique que quinze parlementaires, maires, conseillers départementaux et régionaux ont décidé d’écrire à François Baroin pour lui demander de revenir sur la décision de la commission d’investiture LR.

«  Nous alertons sur les risques que font peser certaines investitures accordées en catimini, sans avoir l’appui, ni même solliciter l’avis des élus alto-séquanais » disent-ils notamment dans leur courrier.

La grogne s’explique aussi par le fait qu’Arnaud de Courson est l’opposant historique à Patrick Balkany, le potentat local. D’où les grincements de dents et les tentatives de déstabilisation du candidat investi. Un nouvel exemple de tambouille politicarde qui ne risque pas des réconcilier les citoyens avec leurs élus.