77 : un maire « puni » pour avoir parrainé Marine Le Pen ?

77 : un maire « puni » pour avoir parrainé Marine Le Pen ?

Paris Vox – Pierre Bacqué maire du Vaudoué (Seine et Marne) depuis 1989, vient de se voir retirer la présidence du Service départemental d’incendie et de secours du 77 (SDIS 77) par le président du département Monsieur Jean-Jacques Barbaux.


Cette décision n’est pas une conséquence de la décision de Pierre Bacqué de quitter le groupe « Les Républicains »,  ce dernier déclarant sur sa page Facebook qu’il en a « marre d’avaler des couleuvres », décrivant ainsi son sentiment face à l’affaire Fillon.

En réalité, cette décision semble être une « punition » pour avoir parrainé Marine Le Pen, en tant que maire, pour l’élection présidentielle.

Le président du département s’explique en effet en ces termes : « Je ne peux accepter ni cautionner ce geste contraire aux valeurs que la majorité départementale de la droite et du centre défend jour après jour. Je ne peux par ailleurs exposer cette grande institution qu’est le Service départemental d’incendie et de secours aux aléas et controverses que ne manquerait pas de générer la position de son actuel président. C’est pourquoi j’ai décidé de retirer, sans délai, à Pierre Bacqué ma délégation ».

Pierre Bacqué, qui réfute tout engagement pour la candidate du FN, tient à rappeler son attachement au pluralisme dans une société démocratique.

Il serait intéressant de connaître les fameuses valeurs dont se réclame Monsieur Barbaux, son parti, Les Républicains défrayant la chronique régulièrement… Monsieur Barbaux lui-même n’étant pas exempt non plus de tout « reproche » ni de toute « controverse »… (http://www.lepaysbriard.fr/la-piscine-de-jean-jacques-barbaux-fait-des-vagues-23242/).