Manifestation des femmes de gendarmes et de policiers « en colère »

Manifestation des femmes de gendarmes et de policiers « en colère »

Paris Vox – Si cette manifestation était programmée avant l’attentat islamiste des Champs-Elysées, elle prenait bien sûr un sens nouveau et particulier après la mort du jeune policier jeudi. Ce samedi 22 avril, plus de 200 femmes de membres des forces de l’ordre ont manifesté autour du Champs-de-Mars pour exprimer leur ras-le-bol et leur colère face à la violence et à la haine croissante envers leurs époux.


Au son de la Marseillaise ou de l’hymne de la maréchaussée, munies de drapeaux tricolores et des sifflets, les femmes de gendarmes et de policiers ont voulu dénoncer la dégradation des conditions de travail des forces de l’ordre et aussi rappeler que « non », tout le monde ne déteste pas la police comme aiment à la scander les groupuscules d’extrême-gauche lors de leurs manifestations.

Les participantes ont également exprimé leur lassitude face au laxisme des institutions et des pouvoirs publics face à la multiplication des « caillassages » et des agressions, notamment dans les quartiers multi-ethniques dits « difficiles », dont sont l’objet policiers, gendarmes et même pompiers dans l’exercice de leurs fonctions.

Fermer le menu