Meaux : les tortionnaires condamnés 3 ans après les faits

Meaux : les tortionnaires condamnés 3 ans après les faits

Paris Vox – C’est une affaire particulièrement abjecte qui vient de connaître sa conclusion judiciaire devant la cour d’assises de Seine et Marne. Celle-ci a en effet condamné hier, vendredi 21 avril, Khaled Hamdi et Christ Maouabona, tous deux âgés de 21 ans, à treize ans de réclusion criminelle et Madassa Doucouré, 22 ans, à dix ans de prison pour actes de torture, tentative de viol, séquestration, menaces de mort et vol en réunion.


Les faits soulèvent le cœur. Les trois condamnés ont en effet fait connaître un véritable enfer à deux jeunes gens âgés de 17 et 22 ans au moment des faits, en septembre 2014. Les condamnations sont inférieures aux réquisitions de l’avocat général qui avait réclamé 20 et 15 ans pour les auteurs de faits particulièrement odieux mêlant violence extrême et humiliations sadiques.

Les deux victimes sont encore aujourd’hui profondément marquées psychologiquement comme l’a rappelé leurs avocats.

Le défenseur des accusés a, pour sa part, tenté de minimiser la responsabilité des tortionnaires en évoquant le rôle joué par l’alcool et le cannabis ainsi que « l’effet de groupe ». De bien faibles arguments face aux descriptions des sévices subis par les victimes.

Les peines de prison ont été assorties d’une obligation de suivi psychologique de 3 ans pour chacun des condamnés.

Fermer le menu