Incidents et violences à la manifestation pour un « 1er tour social »

Incidents et violences à la manifestation pour un « 1er tour social »

Paris Vox – Hier, samedi 22 avril, la manifestation « pour un 1er tour social », rassemblant diverses organisations de gauche et d’extrême-gauche, a réuni environ 2000 personnes et a été émaillée d’incidents et de violences.


Près de 70 organisations avaient appelé à manifester (CGT, SUD, CNT, le NPA, des collectifs, Droits Devant !…) pour ce qu’ils ont présenté comme un « tour de chauffe » avant un « troisième tour social » si le résultat des élections n’est pas conforme à leurs positions idéologiques.

Divers slogans étaient repris par les participants, tels que « Grève générale dans tous les pays, en Guyane comme à Paris ! », tandis que l’un des organisateurs expliquait que « C’est à la rue d’imposer son programme social  ! ». Un positionnement fort peu « démocrate » qui n’est pas sans inquiéter à la veille des résultats du premier tour de l’élection présidentielle. D’ailleurs, des premiers heurts ont éclaté durant la manifestation et les forces de l’ordre ont été violemment prises à partie.

Visiblement totalement insensibles au deuil frappant la police après la mort du jeune CRS abattu par un terroriste islamiste, certains manifestants ont jeté divers projectiles, fumigènes et bouteilles, sur les forces de l’ordre qui ont riposté par des tirs de gaz lacrymogènes. Un policier a été légèrement blessé.

Fermer le menu

Chroniques
Une fin du monde sans importance