Rugby : les frasques de joueurs s’accumulent

Rugby : les frasques de joueurs s’accumulent

Paris Vox – Le rugby professionnel connaîtrait-il désormais les même travers que le football ? Rarement critiqué pour les dérives de ses vedettes, le rugby traverse aujourd’hui une période trouble.


Ainsi on apprenait la semaine passée l’arrestation de Dan Carter,  la star néo-zélandaise du rugby (qui joue au club francilien du Racing 92) pour un taux d’alcoolémie délictuel (supérieur à 0.8g/l) alors qu’il était au volant.  Suite à cet événement le rugbyman a perdu plusieurs contrats publicitaires.

Un nouveau fait divers concerne maintenant deux joueurs majeurs du rugby hexagonal et international,  l’un de Toulon, James O’Connor, et l’autre du Racing 92 Ali Williams.

Ils ont en effet été placés en garde à vue « après avoir été repérés en train d’acheter de la drogue » dans la nuit de vendredi à samedi à Paris.

Près d’une boîte de nuit des Champs Elysées ils ont été surpris « en train de donner 200 euros en liquide à deux dealers présumés », l’un des joueurs se séparant précipitamment de plusieurs sachets contenant de la cocaïne lors de l’arrivée de la police.

Les joueurs ont été placés en cellule de dégrisement du fait un état d’alcoolémie avancé lors du contrôle. Ils devront répondre à la justice dans les semaines qui viennent.

Fermer le menu