Djihadisme : 3 nouvelles mises en examen de mineures

Djihadisme : 3 nouvelles mises en examen de mineures

Paris Vox – Elles sont accusées d’être en lien, notamment via les réseaux sociaux, avec des acteurs des filières djihadistes. Trois nouvelles adolescentes ont ainsi été mises en examen cette semaine par un juge antiterroriste parisien.


Agées de 14 à 17 ans, elles ont été interpellées, mardi 28 février, par la direction générale de la sécurité intérieure (DGSI) et mises en examen pour « association de malfaiteurs terroriste ». Non incarcérées, elles ont été placées sous contrôle judiciaire.

Les adolescentes participaient à un groupe de discussion islamiste sur la messagerie cryptée Telegram, groupe lié au jihadiste « français » Rachid Kassim où des appels au meurtre et à l’action directe étaient régulièrement relayés. Des échanges interceptés par les enquêteurs semblent montraient que, au delà des discussions, les jeunes filles islamistes semblaient envisager de passer à l’acte. Pour le moment, les recherches n’ont pas permises de déterminer si les jeunes filles comptaient partir sur des zones de combat à l’étranger ou commettre des actes terroristes sur le sol français.

Fermer le menu