Manifestation contre la « corruption » des politiques

Manifestation contre la « corruption » des politiques

Paris Vox – Un nouveau rassemblement se tenait aujourd’hui, dimanche 19 février, place de la République. Le mot d’ordre était de dénoncer la corruption de nos élus.


La place de la République était encore moins remplie que la veille pour Théo (https://www.parisvox.info/2017/02/19/manifestation-pro-theo-place-de-republique/).

Autre grosse différence par rapport au rassemblement d’hier, le rassemblement était citoyen et moins chaperonné par des groupes politiques, pas de drapeaux partisians ou d’étendards visibles.

Dès la sortie du métro (car il était bel et bien ouvert aujourd’hui), une odeur de merguez envahit nos narines, c’est signe que les mois passent mais que demeurent certaines habitudes prises lors des rassemblements place de la République !

Dès 15 heures se rassemblait une foule diverse qui a laissé place vers 16 heures à une assemblée générale.

L’organisateur minorait l’implication de « Nuit debout » dans le rassemblement du jour, pourtant, sur place, l’organisation ressemble beaucoup à celles des débuts de « Nuit debout », notamment l’assemblée générale populaire où des personnes défilent au micro.

Au podium, on fait conspuer les « élites », on rêve à haute voix de démocratie réelle et directe, on dénonce les abus, parfois on désigne clairement l’ennemi coupable, réel ou supposé, de délits financiers (Fillon, Cahuzac…).

La dette et l’oligarchie financière sont souvent citées, une femme au podium parlant de la loi du 3 janvier 1973 à fait le lien entre la dite-loi et l’avènement actuel d’Emmanuel Macron.

Le rassemblement est clairement hétéroclite, peut être trop aux yeux de certains participants qui ont menacé un manifestant coupable de brandir un drapeau à fleur de lys.

Certains manifestants ont pris des casseroles pour se faire entendre. Beaucoup sont assis pour écouter les intervenants, d’autres s’isolent en sous-groupe pour boire quelques bières ou fumer, le cannabis n’a pas l’air tabou pour les manifestants. L’ambiance est détendue.

Faut il voir dans ce rassemblement dominical un prélude à la réunion publique qui doit se réunir samedi prochain à la Bourse du Travail de Paris. Cette réunion sous l’égide de diverses organisations (Attac, Acrimed, Citoyens constituants …) doit lancer le coup d’envoi d’une série d’actions dans la lignée de « Nuit Debout » afin de « faire vivre la démocratie » selon les organisateurs.