L’ile  de la Cité vient de dévoiler son prochain visage

L’ile de la Cité vient de dévoiler son prochain visage

Paris Vox – François Hollande a inauguré ce mardi 15 février l’exposition « Mission île de la Cité, le cœur du cœur ». Cette dernière, installée dans la salle des Gens d’armes de la Conciergerie, présente les changements qui devraient être apportés à l’île de la Cité.


En 2015, Dominique Perrault, l’architecte de la BnF et Philippe Bélaval, président du Centre des Monuments Nationaux, recevaient de la part de François Hollande et de sa conseillère culture Audrey Azoulay la mission de redessiner l’île de la Cité pour redonner vie au cœur de la Ville de Paris.

Dans le cadre des candidatures de Paris pour les Jeux Olympiques de 2024, de l’exposition universelle de 2025 et du déménagement d’une partie du Palais de Justice, la volonté est de remodeler certains quartiers de Paris, particulièrement visités par les touristes. Messieurs Perrault et Bélaval ont donc imaginé un grand projet pour transformer et réhabiliter l’île sur laquelle se trouve entre autres la cathédrale Notre Dame et la Sainte Chapelle. Ce projet est visible à la Conciergerie sur 20 panneaux lumineux avec des vues 3D.

Le projet investit plusieurs axes. La piétonisation des quais Sud (du Palais de Justice jusqu’à Notre Dame) tout d’abord. Mais aussi la création d’une grande place, du style de la place Saint Marc à Venise, allant du Palais de Justice à l’hôpital de l’Hotel Dieu. Enfin, le parvis de la cathédrale Notre Dame serait, dans l’imagination des deux exposants, en verre, permettant d’accéder en soubassement au niveau de la Seine. Le verre est d’ailleurs l’un des maîtres mots des deux hommes. Ils ont en effet parlé de la volonté de créer une « île de verre sur une île de pierre ».

Seulement deux obstacles pourraient mettre un terme rapidement à ce projet. Tout d’abord, de nombreuses associations s’opposent à ce qui ressemble parfois à une dénaturation d’un des plus beaux quartiers de Paris et du monde. L’autre obstacle, ce sont les élections présidentielles à venir qui pourraient rebattre sérieusement les cartes sur ce type de grands projets. Rendez vous en juin donc…

Fermer le menu

Chroniques
Une fin du monde sans importance