Covid-19 : le budget de la Mairie explose

Covid-19 : le budget de la Mairie explose

Paris Vox – La Mairie de Paris étudie ce jour un budget supplémentaire pour l’année 2020. Le Covid-19 marque de son empreinte ce budget et se répercute fortement. La seule mise en place de gel hydroalcoolique dans Paris coûte 7 millions d’euros !

La Mairie de Paris étudie son budget supplémentaire. Le Covid-19 a de nombreuses répercussions sur ce dernier.

Par rapport au budget initial les dépenses de gestion augmentent de 216,1 millions d’euros. Selon la Mairie, cette augmentation s’explique, à hauteur de 122,4 millions, par l’impact de la crise sanitaire et économique liée à l’épidémie de Covid-19 sur les dépenses courantes de la Ville.

Dépenses de gestion liés au Covid-19

  • 50,2 millions d’euros pour l’achat d’équipements de protection individuelle
  • 25 millions d’euros supplémentaires au titre du Revenu de Solidarité Active (RSA) en lien avec la hausse attendue du nombre de bénéficiaires
  • 10 millions d’euros de contribution supplémentaire au Centre d’Action Sociale de la Ville de Paris (CASVP)
  • 9,9 millions d’euros au titre de la désinfection et du nettoyage des locaux
  • 7,5 millions d’euros de subvention complémentaire à Paris Musées
  • 7,5 millions d’euros d’aides exceptionnelles aux familles ;
  • 7 millions d’euros pour la mise à disposition de gel hydro-alcoolique dans l’espace public parisien
  • 2,4 millions d’euros pour le soutien aux caisses des écoles
  • 1,7 million d’euros de crédits supplémentaires inscrits pour la Brigade des Sapeurs-Pompiers de Paris (BSPP)
  • 0,8 million d’euros au titre des campagnes de dépistage du Covid-19
  • 0,4 million au titre de la restauration exceptionnelle ayant été mise en place durant le confinement.

A ces dépenses de gestion, il conviendra d’ajouter d’autres dépenses, telles que celles prévues dans le cadre de soutien aux différents acteurs culturels (on parle de plus de 36 millions d’euros).

Les recettes également touchées

De plus, de nombreuses recettes seront manquantes à cause de la crise sanitaire. La gratuité du stationnement pendant le confinement aura ainsi coûté 60 millions d’euros à la Ville. La fermeture des fourrières aura coûté 12,7 millions.

Les recettes liés aux taxes de séjour seront réduite de 45 millions d’euros, preuve du fort ralentissement de l’hôtellerie parisienne. En matière de tourisme, la Mairie a également décidé l’annulation des redevances sur les terrasses et palissades sur la voirie. On chiffre ce manque à gagner à 19 millions d’euros pour la Ville.

Ces premières conséquences sont à court terme. Il conviendra d’observer sur le long terme les impacts sur le budget…

Pour lire l’ensemble du budget supplémentaire, c’est ici !