Morainvilliers : réunion d’information avant l’arrivée de migrants clandestins

Morainvilliers : réunion d’information avant l’arrivée de migrants clandestins

Paris Vox – Ambiance houleuse dans la Salle des Loisirs de la mairie de Morainvilliers dans la soirée  du mercredi  7 décembre. Le maire, Fabienne Deveze, avait  en effet convié ses administrés à une réunion d’information portant sur l’arrivée prochaine d’une trentaine de migrants clandestins dans cette commune de 2600 habitants.


 

200 chaises avaient été initialement prévues pour le public, rapidement additionnées de dizaines d’autres devant l’affluence et malgré cela plus d’une centaine de personnes resteront debout pour assister à la réunion. C’est donc dans une salle bondée que Madame le Maire a commencé par présenter la situation puis le sous-préfet de Saint-Germain-en-Laye, les représentants de l’association « Aurore « qui prendra en charge les migrants et les représentants de petits frères des Pauvres, initiateurs du projet.

Ces derniers furent immédiatement sifflés et chahutés par une partie du public les ayant identifiés comme responsables de la situation. Le ton était donné. Devant la situation tendue, la mairie ne put que très rapidement donner la parole à l’assistance. Les questions portant sur les contours précis du projet local alternèrent avec les interventions sur la question migratoire au sens large, mais ce sont les questions portant sur la sécurité qui revinrent le plus souvent, venant majoritairement de parents inquiets pour leurs enfants.

Voici les réponses qu’ont pu obtenir les Morainvillois  : les petits frères des Pauvres ont décidé d’héberger des migrants dans leur centre durant la période hivernale et en ont parlé au maire qui ne s’y est pas opposé. A noter qu’alors que Madame le maire affirmait que les discussions avaient commencé 3 semaines auparavant, elle fut contredite quelques minutes plus tard par un des responsables associatifs qui révéla que les discussions duraient en fait depuis un mois et demi. Ceci excita un peu plus la salle. Les clandestins seront donc 35, à priori du 12 décembre 2016 au 24 avril 2017. 7 personnes seront employées à plein temps pour s’occuper d’eux et les aider  à accomplir les démarches administratives de demande d’asile. Ils seront logés, auront 3 repas par jour et un minibus avec chauffeur à disposition pour rejoindre les gares les plus proches. La gendarmerie d’Orgeval renforcera la surveillance du secteur et un gardien de nuit sera présent dans le centre.

Après deux heures tendues, la réunion s’acheva, la colère se fatigant à mesure que les Morainvillois prenaient conscience qu’ils n’étaient pas capables d’empêcher ce projet. A la sortie, certains parlaient de mettre en place des rondes de surveillance citoyenne, d’autres souhaitaient contester juridiquement le projet d’accueil des petits-frères des Pauvres. Quoiqu’il en soit, les migrants arriveront ce lundi.

Fermer le menu

Chroniques
Une fin du monde sans importance