Plus de 150 000 logements insalubres en Ile-de-France

Plus de 150 000 logements insalubres en Ile-de-France

Paris Vox – C’est le journal Le Parisien qui révèle le terrible constat réalisé par l’Institut d’aménagement et d’urbanisme : Plus de 150 000 logements – soit 4 % du parc privé – serait insalubres en IDF. Paris et la Seine-Saint-Denis seraient particulièrement touchés.

L’habitat indigne fait régulièrement l’actualité suite à des faits divers tragiques comme des incendies et des effondrements. Pourtant, le phénomène non seulement ne diminue pas mais semble même prendre de l’ampleur dans certaines zones.

En IDF, la rareté de l’offre associée à une forte présence de migrants constitue un contexte idéal pour les activités des «  marchands de sommeil  ».

L’habitat indigne recouvre toutes les situations d’insalubrité, de suroccupation, de locaux détournés de leur fonction comme des caves, de présence de peinture au plomb avec les risques de saturnisme, etc.

Ce «  bizness de la misère  » se révèle particulièrement lucratif, le rapport évoquant des prix locatifs égaux voire supérieurs à ceux du marché, dépassant parfois les 50 euros le mètre carré malgré des conditions plus que précaires.

Paris est de loin le département qui compte le plus de logements privés potentiellement insalubres en Ile-de-France avec plus de 60 000, situés essentiellement dans les XIe, XVIIIe et XIXe arrondissements.

La Seine-Saint-Denis est également fortement touchée  avec plus de 7 % de son parc privé qualifié de « potentiellement indigne », soit plus de 28 000 logements. Dans des villes comme Aubervilliers, Saint-Ouen ou Saint-Denis, le taux de logements insalubres atteint ou dépasse les 20 %.

Article suivantRead more articles