L’hydromel : le nectar des Dieux

L’hydromel : le nectar des Dieux

Paris Vox (Tribunes) – Si beaucoup l’apprécient, savez-vous comment est fait l’hydromel ? L’hydromel est un vin de miel. A moins que le vin ne soit un hydromel de raisin…  Il faut savoir en effet que cette boisson, appelée nectar des dieux est faite non pas avec du vin comme beaucoup le pensent, mais à base d’eau et de miel fermenté !


 

C’est d’ailleurs certainement l’une des premières boissons alcoolisées que l’homme ait bue étant donné que le miel était utilisé de façon bien plus commune que le sucre. La découverte de l’hydromel pourrait bien être dû au hasard, comme beaucoup de découvertes ; un rayon de miel dans une écorce d’arbre arrangée en vase avec un peu de pluie. L’eau fait fermenter la matière sucrée et voilà l’hydromel découvert !

Pourquoi alors le terme nectar des dieux ?

Et bien tout simplement parce qu’il s’agit de la boisson que les dieux et les guerriers morts au combat buvaient à volonté dans leur cornes au Walhalla dans la mythologie Nordique. On la retrouve également sous la forme d’ambroisie dans l’Olympe, une boisson qui rend les dieux immortels.

Chez les Grecs, suivant Dioscoride, médecin, pharmacologue et botaniste grec, il faut mélanger une partie de miel à deux parties de vieille eau de pluie, en exposant le tout au soleil. D’autres employaient de l’eau de source, et, tout en gardant la proportion d’un tiers de miel, faisaient réduire le mélange d’un tiers par l’ébullition. Quelle que soit la façon dont on le préparait, on le laissait vieillir comme le vin. Appréciée donc par les grec et les romains, la boisson s’est ensuite répandue chez les gaulois.

Cette boisson très douce possède les vertus du miel, tonique, antiseptique et reconstituante. L’hydromel étant une boisson des plus naturelles qui soient (eau + miel), elle fut même considérée comme un médicament durant un temps, on peut donc légitimement penser qu’une consommation modérée ne peut pas faire de mal !

Dans le nord de l’Europe, la coutume voulait que les jeunes époux boivent de l’hydromel quotidiennement durant la première lune suivant les épousailles d’où l’expression consacrée, une “lune de miel”.

Dans Astérix le Gaulois, Panoramix le druide en utilise dans la potion magique. En Bretagne, c’est toujours une spécialité sous le nom de chouchen. Aujourd’hui en Bretagne, le chouchen reste une boisson très typique, marquée localement. Alors comme dit Matmatah dans sa chanson « Lambe An Dro » : « Il y a du chouchen à volonté, viens donc faire un tour à Lambe« .

Floriane Jeannin (retranscription écrite de la chronique diffusée sur Radio Libertés)

Fermer le menu