A l’assaut de la volonté générale !

A l’assaut de la volonté générale !

Paris Vox – Dorénavant, Paris Vox publiera régulièrement la retranscription écrite de la chronique de commentaire d’actualité d’Arnaud de Robert diffusée dans la Matinale de Radio Libertés. Aujourd’hui : analyse de la « révolte des élites » face à la volonté populaire.


 

Je profite ce matin de l’actualité référendaire foisonnante pour me poser une bête question pourtant bien lourde d’analyse et cette question est la suivante  : « Mais ou diable est passé la volonté générale  ? » Car tout de même, le principe fondateur des démocraties occidentales, le point d’orgue de la pensée de Jean-Jacques Rousseau, le fameux 50 % + 1 est au mieux malmené ou pire parfaitement ignoré ces derniers jours et par tout le monde.

Conséquence, quand le résultat n’est pas conforme à la volonté des marchés, l’oligarchie n’hésite même pas à se déclarer contre la démocratie, tout simplement.

Pour le Brexit et selon le bon mot du philosophe Anglais Christopher Lasch, on assiste à une véritable  « révolte des élites ». Une révolte oui, car il s’agit de bien plus qu’une réaction épidermique de mauvais perdants. Hier je vous ai détaillé la violence et la perniciosité des attaques oligarchiques contre le vote populaire. Et bien cette violence trouve son fondement dans le splendide isolement d’une hyperclasse mondialisée, vivant en vase clos dans le luxe que procure la richesse. Et de cet isolement naissent à la fois une d’indifférence totale à autrui, à l’Histoire et aux peuples et une vision juvénile des rapports sociaux dans monde ou l’argent règle tout. Conséquence, quand le résultat n’est pas conforme à la volonté des marchés, l’oligarchie n’hésite même pas à se déclarer contre la démocratie, tout simplement.

Fi donc de la volonté générale, tout comme à Notre Dame des Landes ou les zadistes prétendent continuer leur occupation. Pourtant les zadistes sont tout sauf milliardaires, mais ils se voient comme une élite et sont, tout comme l’oligarchie, les produits d’un monde ultra-libéral et hyper-individualisé. Se percevant donc comme une minorité éclairée, les zadistes croient avoir le devoir d’outrepasser le vote populaire définitivement moutonnier voire manipulé. Peu importe que les gens aient massivement voté pour la réalisation de l’aéroport, ce qui compte ici encore ce n’est pas la volonté générale mais particulière, car la minorité seule peut posséder la Vérité.

Ce qui compte ici encore ce n’est pas la volonté générale mais particulière, car la minorité seule peut posséder la Vérité.

Tout comme doit sûrement compter aussi la volonté de la grande finance européenne, internationale et de ses exécutants bruxellois. Je veux parler ici de la Loi EL Khomeri,  émanation directe de l’Union Européenne et plus directement encore de Jean-Claude Juncker, le président de la commission. « La loi travail, c’est le minimum requis » a-t-il déclaré. Et pour obéir à cet ordre, Hollande et Valls sont prêts à sacrifier la gauche, irriter la droite et surtout à se mettre à dos la totalité d’un peuple. Cela en dit long sur les intérêts particuliers de l’oligarchie mais également sur le désormais classique non-respect de la volonté générale de renégociation.

Encore un exemple pour finir. De Suisse cette fois, au travers de la proposition de la conseillère d’Etat Jacqueline Fehr qui voudrait ni plus ni moins que doubler le poids des voix des votants de moins de 45 ans afin de lutter contre les conservatismes.  Un vote jeune, deux voix en somme, qui dit mieux  ? Et bien alain Juppé par exemple qui explique benoitement dans la grande presse que faire des referendums en temps de crise sociale et financière est chose inopportune. Et pourquoi pas une météo électorale tant qu’on y est monsieur Juppé  ? Effarant.

Je dois vous l’avouez, je ne suis pas le plus ardent défenseur du concept de volonté générale, mais il est tout de même curieux – et c’est un euphémisme – de constater que ce concept soit attaqué de toute part au moment même où partout en Europe des élections sont en train de porter ou pourraient porter des mouvements politiques qui font de l’expression populaire le fondement de leur combat. Il semblerait bien que la guerre des élites contre les peuples soit déclarée. Ce sera n’en doutons pas une guerre âpre et sans merci. A suivre …

Fermer le menu