Loi Travail : la manifestation interdite

Loi Travail : la manifestation interdite

Paris Vox – C’est un aveu d’échec pour le gouvernement incapable d’empêcher les débordements et les agissements des casseurs, et c’est également un inquiétant précédent en terme de libertés publiques : la préfecture de police a annoncé ce mercredi 22 juin matin l’interdiction de la manifestation de jeudi à Paris contre la Loi Travail.


Les raisons invoquées sont l’impossibilité d’assurer la sécurité et l’ordre public, c’est-à-dire que le gouvernement argue incapacité pour interdire une manifestation sociale organisée par les principaux syndicats français. Cette décision fait suite aux violences qui avaient émaillées les précédents cortèges, notamment le 14 juin où 28 policiers et 11 manifestants avaient été blessés.
En coulisses, on murmure que c’est Manuel Valls lui-même qui a imposé ce choix, contre la volonté de son ministre de l’intérieur, Bernard Cazeneuve.
Du côté des syndicats, on demande à être reçu d’urgence par le ministre et on maintient pour le moment l’appel à manifester.
La tension est donc à son comble et le bras de fer est engagé. Il n’est pas certain qu’un tel contexte permette d’éviter violence set exactions, bien au contraire, de nombreux opposants à la loi ayant déjà annoncé qu’ils iraient « de toute façon » manifester demain.

Fermer le menu