Saint-Denis : les fumées du camp rom sont toxiques

Saint-Denis : les fumées du camp rom sont toxiques

Paris Vox – C’est un grave problème de santé publique qui a été soulevé par l’Agence régionale de santé après analyse de l’air aux alentours du camp Rom de Saint-Denis et notamment dans l’école voisine Pina-Bausch-Confluence. Cette étude a en effet révélé des taux d’hydrocarbures cancérogènes trois fois supérieurs à la norme. Une situation préoccupante à laquelle les scientifiques préconisent de « mettre un terme dans les plus brefs délais » afin de ne pas exposer davantage la santé des enfants.
Cette toxicité est causée par les « activités de brûlage » du camp rom, des feux quasi-incessants polluant l’air avoisinant.
Les résultats de l’étude ont immédiatement étaient transmis à la mairie ainsi qu’à la préfecture et riverains et parents espèrent désormais une réaction rapide des institutions.
« Si rien n’est fait, l’inquiétude pourrait vite tourner à la colère ! » prévient un parent d’élève.
Malheureusement, du côté de la mairie on ne semble pas avoir encore véritablement pris conscience de l’importance du problème. L’adjoint au maire en charge du quartier, pourtant membre d’Ecologie-Les Verts, s’est contenté pour le moment d’annoncer une « réunion publique sur le sujet » le 02 juin.
Le camp sauvage rom est sous le coup d’une décision de justice ordonnant l’évacuation mais il bénéficie d’un délai jusqu’au 27 juin prochain.

Fermer le menu