Occupation du lycée Jean-Jaurès : le maire demande l’évacuation

Occupation du lycée Jean-Jaurès : le maire demande l’évacuation

Paris Vox – Face à la nouvelle occupation d’un établissement scolaire par des immigrés clandestins, le maire PS du 19ème arrondissement, François Dagnaud, est excédé. Il reproche notamment à l’Etat d’avoir laissé pourrir la situation et de ne pas être capable d’empêcher ce type d’occupations sauvages. A l’instar de la région Ile de France, il réclame à la préfecture l’évacuation des lieux, arguant que « les jeunes Parisiens ont besoin de ce lycée ». L’élu accuse d’ailleurs le collectif d’extrême gauche « La Chapelle Debout », organisateur de l’opération d’occupation, de mentir sur le caractère « désaffecté » de l’établissement . « C’est absolument faux ! » s’exclame-t-il « Certes les travaux de rénovation ont pris du retard mais ils sont désormais quasiment terminés, et même pendant ces travaux le collège a servi à divers élèves de l’arrondissement provisoirement sans point de chute. Un proviseur a d’ailleurs déjà été nommé. ».
Le maire ne veut pas revivre l’expérience du lycée Jean-Quarré, occupé précédemment par plus de 1300 immigrés clandestins.
De leur côté, les 150 immigrés actuellement présents dans l’établissement scolaire, encadrés par les militants du collectif, organisent l’occupation et se préparent à recevoir d’autres familles venant du camp sauvage de Stalingrad. Seule une voiture de police isolée est présente sur les lieux, en observation, aucun dispositif n’est apparemment prévu pour empêcher l’entrée de nouveaux clandestins.

Fermer le menu