Polémiques autour de la « Formule électrique » des Invalides

Polémiques autour de la « Formule électrique » des Invalides

Paris Vox – « Comment défigurer l’un des plus beaux endroits de Paris ? Regardez ! » se désole Patrick, qui travaille aux abords des Invalides et ne cache pas son affliction devant l’amas de grillages, de tentes et autres barrières qui enserrent désormais la grande place dans l’optique de la course de « Formule électrique » de samedi prochain.
Mais au-delà de l’aspect esthétique et des nuisances pour les riverains (400 tonnes de grilles, 1075 blocs de béton, réquisition des places de parking…), l’événement est aussi critiqué pour son « impact écologique ».
Les élus écologistes de la Ville de Paris n’hésitent pas, en effet, à parler de véritable « désastre écologique » évoquant notamment les rues du quartier des Invalides – dont les pavés classés de la place Vauban – recouvertes de « bitume provisoire » aux effluves toxiques. Par ailleurs ils regrettent que les piétons, les vélos et les transports doivent laisser la place à « des voitures qui tournent en rond » ce qui est l’exact contraire de la politique sensée être voulue par la Ville.
De son côté, Rachidat Dati, le maire LR de l’arrondissement, se félicite de l’organisation de l’événement qui doit « faire la promotion de la mobilité électrique ». Même son de cloche, chez Anne Hidalgo qui a validé le projet.
Samedi 22 avril, les Invalides accueilleront donc une étape du championnat de Formule E, l’équivalent électrique du circuit pro de F 1.Dix-huit monoplaces, s’aligneront sur la grille de départ de la piste de 2 kilomètres pour la première course automobile organisée dans la capitale depuis la « Coupe de Paris » en 1951.

Fermer le menu