Une nouvelle vie pour l’ordinateur Thomson  à Noisy-le-sec

Une nouvelle vie pour l’ordinateur Thomson à Noisy-le-sec

Paris Vox – Ancienne figure de proue de l’informatique tricolore, l’ordinateur Thomson renaît de ses cendres grâce à un entrepreneur au nom prédestiné, Stéphane Français, qui a installé à Noisy-le-sec une chaîne de montage d’éléments informatiques estampillés Thomson.
Après des négociations avec Technicolor, propriétaire de la marque, l’industriel a obtenu le droit de l’exploiter sous licence pour tenter de réinvestir le marché de l’électronique grand public.
Stéphane Français veut croire qu’il existe un espace entre l’Asie et les Etats-Unis pour des produits innovants et de qualité. Thomson est ainsi la seule marque à proposer une tablette pouvant fonctionner à la fois sous Android et sous Windows. Le chef d’entreprise veut « au moins trois nouveautés par mois » et pense conquérir sa place grâce à cette ébullition permanente.
L’entreprise compte actuellement 22 salariés et se veut particulièrement réactive aux attentes de la clientèle afin de prendre de court la concurrence.
Stéphane Français compte aussi sur le patriotisme économique pour augmenter ses débouchés, espérant que ce label « qualité France » lui permette de séduire les entreprises hexagonales aussi bien que les pouvoirs publics.
L’avenir semble en tout cas encourageant puisque la société, après avoir réalisé 11,4 millions d’euros de chiffre d’affaires en 2014, devrait atteindre les 32 millions d’euros cette année et envisage d’approcher les 63 Millions en 2017.

Fermer le menu