France Télévision : malgré la défiance, Michel Field confirmé

France Télévision : malgré la défiance, Michel Field confirmé

Paris Vox – Les journalistes de France Télévision n’ont pas confiance en Michel Field pour superviser l’information du service public. Ils l’ont clairement exprimé en votant à 65 % la motion de défiance le visant. Un rejet massif qui n’a pas empêché la patronne de France Télévisions, Delphine Ernotte, de confirmer Michel Field à son poste. Elle a ainsi déclaré : «Je confirme Michel Field et la confiance que j’ai en lui pour mener les réformes au rythme prévu ». En clair, l’avis de la piétaille, on s’en fout, je fais ce que je veux et je ne veux voir qu’une seule tête… Le fonctionnement démocratique au sein de l’entreprise public ne semble pas être prévu pour demain. Tout au plus, Delphine Ernotte a-t-elle daigné envisager de mettre en place « rapidement » une mission sur les relations de travail à l’information.
Ce soutien inconditionnel à Michel Field pourrait surprendre de la part de quelqu’un qui a déclaré ne plus vouloir « d’une télévision d’hommes blancs de plus de 50 ans ». Un profil pourtant assez proche de celui de l’ex-militant gauchiste reconverti, comme tant de ses anciens acolytes, dans le libéral-libertarisme hautement rémunéré.
Les sociétés des journalistes de France 2, France 3 et France TV Info ont motivé leur vote de défiance par le mépris, la désinvolture et parfois la grossièreté affichés par le directeur de l’info», des soupçons de collusion avec le pouvoir ainsi que « l’absence de réponses concrètes aux multiples interrogations suscitées ». Michel Field avait de toute façon annoncé qu’il ne tiendrait pas compte de cette motion et ne démissionnerait pas. L’ambiance dans les rédactions de France Télévisions risque d’être assez lourde ces prochains temps…

Fermer le menu