Embauche : quelles sont les vraies discriminations ?

Embauche : quelles sont les vraies discriminations ?

Paris Vox – Alors que le gouvernement vient de lancer une nouvelle campagne de dénonciation des « discriminations » dans le monde du travail laissant entendre que les « blancs » sont systématiquement favorisés à l’embauche , le 8e Baromètre du Défenseur des droits et de l’Organisation internationale du travail sur la perception des discriminations dans l’emploi avance que c’est l’âge qui est le critère le plus discriminant, et pas la couleur de peau.
Plus de 2000 affiches couvrent actuellement les couloirs du métro parisien et les murs de France, arborant le slogan «les compétences d’abord» et montrant des candidats blancs systématiquement retenus tandis que les membres des « minorités visibles » se font tous éconduire.
Au-delà du simplisme et du manichéisme du propos – que tous les demandeurs d’emploi « blancs » apprécieront à sa juste valeur – la campagne gouvernementale se révèle de plus ne pas correspondre avec la réalité du marché du travail et des « discriminations » qui peuvent y exister.
En effet, selon le 8ème Baromètre DDD/OIT de perception des discriminations dans l’emploi, le critère de l’âge est perçu comme le critère le plus discriminant (88 %) devant la maternité (85 %), le handicap (77 %) et l’obésité (75 %). « L’origine », quant à elle, arrive bien plus loin dans le classement avec seulement 66 % des personnes interrogées la considérant comme un facteur discriminant.
Le gouvernement serait-il trop aveuglé par ses obsessions idéologiques et un ethno-masochisme latent pour percevoir ces réalités, beaucoup plus nuancées et complexes que son message purement « chromatique » ?

Fermer le menu

Chroniques
Une fin du monde sans importance