Robin Rivaton, nouveau conseiller de Valérie Pécresse

Robin Rivaton, nouveau conseiller de Valérie Pécresse

Paris Vox – A 28 ans, il est en passe de devenir l’égérie de la droite française. Economiste cité par Alain Jupée dans ses discours, grand promoteur de la « robotique », ce jeune homme affiche un « libéralisme décomplexé ».
Sorte « d’Emmanuel Macron de droite », il vient de sortir un nouvel ouvrage, « Aux actes dirigeants ! » (Les Belles Lettres/Fayard), véritable petit bréviaire des réformes libérales qui, selon lui, vont sauver la France. Un livre très attendu par l’ensemble des tenants de la droite qui comptent y puiser les idées qui leur manquent.
Ambitieux, le jeune auteur se félicite de l’influence qu’il commence à avoir sur les élus et les responsables politiques. Peu connu du grand public, il n’en gravit pas moins tranquillement les échelons et vient d’être nommé conseiller chargé de l’attractivité et du développement économique du territoire auprès de Valérie Pécresse, présidente de la région Ile de France. Un poste où il entend conserver « toute sa liberté de parole » même si Valérie Pécresse a bien précisé que le jeune loup aux dents longues « était là pour mettre en avant mon programme, pas ses idées ».
Présenté par Franz-Olivier Giesbert comme «  l’homme qui veut réveiller le cadavre de la France », Robin Rivaton a déclaré qu’il ne soutiendrait aucun candidat aux primaires de la droite, son but étant de promouvoir des idées et non la carrière d’un individu (sinon la sienne…). Des idées dont on peine toutefois à bien discerner l’extrême originalité et la folle audace, son réformisme libéral ressemblant à celui qui prévaut depuis nombre d’années aussi bien au Medef que dans les instances financières internationales.