Gare de Lyon : un « faux kamikaze » maîtrisé

Gare de Lyon : un « faux kamikaze » maîtrisé

Paris Vox – C’est une tragi–comédie mais cela aurait pu être un drame. Lundi en début d’après-midi, une voiture se gare devant la brasserie « l’Européen », qui fait face à la Gare de Lyon. Le véhicule s’immobilise sur une place non autorisée, gênante même, au raz des premiers guéridons accueillant les consommateurs du restaurant. Le conducteur en sort et lorsqu’on lui fait remarquer qu’il est mal stationné se met à hurler : « J’ai une bombe ! Je vais tout exploser ! Vous allez tous mourir ! ». A ces cris, la panique s’empare des clients en terrasse mais le responsable de la brasserie, n’écoutant que son courage – chose rare -, se jette sur l’individu et le plaque au sol. L’alerte est alors lancée, la police prévenue et plus de 300 personnes évacuées pendant près de deux heures.
Un imposant dispositif est alors mis en place, périmètre de sécurité, déviation de la circulation, intervention des démineurs… etc. Finalement rien n’a été trouvé et le prétendu « kamikaze » a été placé en garde à vue puis transféré à l’infirmerie psychiatrique de la préfecture de police. Les deux autres passagers de la voiture, qui s’étaient enfuis vers la gare au moment où le conducteur avait commencé à proférer ses menaces, n’ont pas été retrouvés.
Pour la petite histoire, de nombreux clients – effrayés ou opportunistes – sont partis sans payer et le courageux limonadier s’est retrouvé en fin de journée avec un manque à gagner de près de 4000 euros. Une addition salée pour le « quasi-héros ».
Petite consolation, les forces de l’ordre l’ont félicité pour son comportement et son intervention, affirmant même qu’il faudrait « beaucoup d’autres citoyens comme lui ». Son autorité vis-à-vis du reste du personnel devrait, elle aussi, en sortir renforcée.

Fermer le menu