« Les experts » sur la piste des déjections canines ?

« Les experts » sur la piste des déjections canines ?

Paris Vox – Peu ragoûtante, la question des déjections canines représente néanmoins un problème important et récurrent pour la ville de Paris. Campagnes de sensibilisation, menaces d’amendes, mises à disposition de sacs de ramassage… rien n’y fait, trop de trottoirs de la capitale continuent à être souillés de ces « crottes de chiens » qui pourrissent la vie quotidienne et font fuir les touristes japonais.

Pour obtenir des résultats efficaces contre ce « fléau », qui coûte plus de 5 millions d’euros par an à la municipalité, va-t-on bientôt voir appliquer une méthode déjà encouragée aux Etats-Unis et au Royaume-Uni  : le fichage ADN des déjections canines afin d’identifier et de punir les maîtres négligents  ?

A partir de septembre, à Londres, une grande campagne de prélèvement d’ADN sera mise en place. Le code génétique des chiens sera ainsi fiché, avec l’identification de son maître, permettant donc une « traçabilité » des déjections retrouvées sur le trottoir. Le maître du chien fautif devra alors payer £ 80, soit 108 €, d’amende.

Si la méthode peut paraître disproportionnée, voir inquiétante quant au renforcement, une nouvelle fois, du fichage et du contrôle de la population, elle semble porter ses fruits et se montrer redoutablement efficace dans les villes où elle a déjà été expérimentée.

 

Fermer le menu

Chroniques
Une fin du monde sans importance