Apiculture : vers un développement des ruches parisiennes

Apiculture : vers un développement des ruches parisiennes

Paris Vox –Le Conseil de Paris a entériné hier un plan d’action pour développer l’installation de ruches sur les toits des immeubles et des parcs et jardins de la capitale.
Dans un contexte de disparition croissante des abeilles en milieu rural, Paris souhaite devenir une sorte de « refuge » pour les pollinisateurs.
Déclarées ou non, la ville compterait aujourd’hui entre 600 et 700 ruches, un chiffre que la mairie veut multiplier drastiquement dans les prochaines années. Le plan de développement i sera accompagné par une démarche « écologique » dans l’entretien des espaces verts de la ville, afin d’assurer le meilleur environnement possible pour l’acclimatation des abeilles. La ville, pour sa part, n’utilise plus de pesticides ni de produits phytosanitaires depuis près de dix ans, mais elle encourage les autres gestionnaires d’espaces verts du territoire parisien à faire de même
En plus des ruches, des « abris à pollinisateurs ou hôtels à insectes seront également implantés dans les parcs et les jardins. A terme, une « miellerie collective » pourrait même être créée.
Le « miel parisien » ayant une excellent réputation mais restant difficile d’accès, nombre de parisiens sont impatients de le voir déferler sur les étalages, remplaçant les miels lointains et aux origines douteuses qui s’y trouvent bien souvent.

Fermer le menu