Paris 10e : action de protestation contre le salle de shoot

Paris 10e : action de protestation contre le salle de shoot

Paris Vox – Samedi matin, plusieurs dizaines de militants du mouvement « Argos » se sont réunis devant la salle salle de shoot proche de l’hôpital Lariboisière, dans le Xe arrondissement, pour demander la fermeture de ce type de structure dont la sordide réalité a notamment été mise en lumière par Vincent Lapierre dans un reportage particulièrement parlant.

Les militants présents ont déployé une banderole « gouvernants complices des trafiquants » et actionné des fumigènes rouges tout en déversant du faux sang sur des dizaines de seringues qu’ils avaient jetées au sol et en scandant « jeunesse anti-drogue ! ».

Une action qui fait écho aux innombrables plaintes des riverains de cette salle qui attire de nombreux dealers ainsi que des toxicomanes en manque, le tout créant un climat d’inquiétude et d’insécurité dans le quartier.

Bien qu’elle n’ait fait ni dégât ni blessé, cette action symbolique face à la passivité des pouvoirs publics, a évidemment été « fermement condamnée » par le maire de l’arrondissement, plus efficace pour dénoncer de fantasmatiques « menaces fascistes » (être opposé à la drogue serait-il désormais fasciste?) que de répondre aux attentes des habitants du quartier.

Argos est un « collectif communautaire qui rassemble la jeunesse alternative française et européenne » et vise à « rassembler les jeunes Français désireux de défendre leur culture ».