Délinquance à Paris : tout va très bien, Madame la Marquise !

Délinquance à Paris : tout va très bien, Madame la Marquise !

Paris Vox – La Préfecture minore les hausses de la délinquance en les comparant au niveau de 2019…

La délinquance repart en forte hausse à Paris, pourtant, du côté de la Préfecture de Police, on se rassure en arguant que les chiffres sont meilleurs qu’en 2019…

Peu de chiffres sont dévoilés par la Préfecture de Police, toutefois, certains indicateurs tels les faits d’atteintes volontaires à l’intégrité physique augmentent de 17,9% entre 2021 et 2022. Pour la Préfecture, cette hausse est à pondérer, car leur niveau demeure inférieur à celui de 2019 (-7,4%).

Autre indicateur dévoilé par la PP, les atteintes aux biens repartent à la hausse en 2022 (+24,5% par rapport à 2021), cependant elles n’atteignent pas le niveau de 2019 (-21,1% de faits constatés entre 2019 et 2022).

Là encore, la Préfecture pondère les fortes hausses des actes de délinquances en les ramenant aux chiffres de 2019. Il est incontestable que la fréquentation touristique a largement chuté en 2020 et 2021 par rapport à 2019. Pour autant, doit-on se résigner et accepter qu’il est normal que la délinquance atteigne un tel niveau ?

D’autres indicateurs sont également en fortes hausses, tel que les infractions à la législation sur les stupéfiants révélées par les policiers (+37,2% par rapport à 2019 et +21,5% par rapport à 2021). Ces chiffres “révèlent une action tenace pour démanteler les trafics et les points de deal” selon la Préfecture. Le changement de loi depuis le 1er septembre 2020 semble plutôt expliquer le nombre de situations élucidées. Depuis cette nouvelle loi, le gouvernement français a introduit une amende de 200 € pour  consommation de cannabis qui remplace la garde à vue. Une mesure qui est par ailleurs également appliquée pour la détention de cocaïne. Dans les faits, il est plus aisé pour les forces de l’ordre d’agir désormais contre un “simple” fumeur de joints. Hier, les forces de l’ordre devaient s’en remettre à la justice ce qui alourdissait les procédures…