Faire un don
Au revoir libertés, vos papiers s’il vous plait…

Au revoir libertés, vos papiers s’il vous plait…

Paris Vox – (Tribunes) A 5 h ce matin, le fameux “pass vaccinal” a été adopté à l’assemblée nationale et doit maintenant être validé par le sénat.

Pendant qu’une grande majorité des français, vaccinés ou non, crie au scandale dans cette affaire liberticide, 334 députés ont voté, 214 pour, 93 contre et 27 se sont abstenus. Sur une totalité de 577, pas moins de 243 ont donc répondu absents, leurs électeurs les remercient au passage d’un tel investissement pour une loi aussi importante que celle-ci !

Soulagement pour l’exécutif, avec un vote passé en force juste avant de prendre le petit café croissant au comptoir du restaurant de l’assemblée. Ces messieurs du gouvernement travaillent dur, mais surtout ils obtiennent leurs voix à l’épuisement, après deux camouflets de suite en deux jours, tout comme ils épuisent un peu plus chaque jour la population.

Allez, on avance, un pas après l’autre vers le fichage donc et la privation de libertés sous couvert d’un « intérêt médical ».

Au-delà des adultes, libres de se sentir en sécurité avec le pass miraculeux, les enfants, à partir de 12 ans, devront avoir un schéma vaccinal complet (certes, il avait été promis qu’on ne toucherait pas aux enfants, mais on sait depuis Chirac que les promesses n’engagent que ceux qui y croient…) pour aller faire du sport, au restaurant, dans les transports interrégionaux… Au sujet de l’école, le débat est encore repoussé (on continuera de rire pour quelque temps encore donc).

Ce qui signifie que nos élites tiennent les non-vaccinés en étranglant les enfants… Un parent qui veut accompagner son enfant et n’est pas vacciné, devra donc se faire vacciner et vacciner son enfant pour l’emmener rêver au royaume de Mickey ou voir Kylian taper le ballon… Pour citer Philippe Gildas qui n’a rien à voir avec le sujet : « formidable » !

Des personnes qui tuent l’hôpital, veulent faire porter la faute aux malades, dirigent à présent nos vies avec un petit code carré, carré comme leur plan infernal… Devons-nous nous réjouir de cela?

Une énième fois des questions se posent: 

Jusqu’où pourront-ils aller ensuite ?… Quand on sait qu’une personne qui a été atteinte d’un cancer et est totalement soignée, ne sera suivie par aucune banque pour obtenir un prêt immobilier, ça vous laisse deviner ce qu’ils pourront faire ensuite… Et si on imaginait qu’un adolescent qui a eu une grave maladie (reprenons le cancer) étant jeune et qu’il souhaite un prêt étudiant ou autre… Qu’en sera-t-il ? Pour ceux qui pensent que c’est pousser le bouchon un peu loin, nous sommes en droit de nous poser la question ! Certains criaient déjà au complotisme quand certains parlaient d’un éventuel pass pour boire un café… Ou encore qu’ils forceraient le peuple à prendre des piqûres…

Notons également qu’ils ne parlent pas de date de fin du « pass vaccinal», et que, quand ils promettaient une fin au pass sanitaire ils l’ont toujours repoussé… Ce qui peut signifier que lorsque le peuple sera contraint de présenter un pass, ils pourront à leur convenance, nous obliger à tous leurs désirs, 10 piqûres par année, 20 piqûres, oui ils pourront jouer avec nous  à leur guise…

Le pass comme carotte pour faire avancer le bétail. 

Non les Français ne sont pas des moutons, nous sommes victimes de trahison, trompés, salis, souillés… obligés d’obéir pour se sentir faussement libres…

Que ferons-nous quand on nous dira « non Madame, vous n’entrez pas ici vous n’avez pas votre 15 ème dose et à priori vous n’avez pas encore payé votre amende de stationnement, vous savez que votre pass vaccinal est devenu « pass liberté » !!!! » Vision d’horreur, anticipation ou complotisme, l’avenir le dira…

Sur les votes exprimés ce matin, la grande majorité des élus LREM se sont prononcés POUR. Le vote a été mitigé chez les socialistes et LR. Quant aux élus France insoumise et extrême gauche et élus RN, ils se sont prononcés CONTRE, accompagnés de 2 (courageux) dissidents LREM. 

Nous profitons des chiffres pour lancer un avis de recherche afin de retrouver les 243 députés absents, qui notons le, manquent à leur fonction et tournent le dos à ceux qui les ont élus… 

Attendons maintenant de voir ce que dira le sénat (sans grand motif d’espoir)… Mais n’attendons certainement pas de grosses surprises sachant que son président, Mr Gérard Larcher, s’est déjà prononcé en faveur du pass vaccinal en adoptant un discours très proche de celui de la majorité, moins insultant certes, mais tout autant liberticide et agaçant lorsqu’il s’agit de culpabiliser les Français sur les conditions hospitalières difficiles. Les copains brisent l’hôpital public et les coupables sont ceux qui occupent les brancards…  

En dernier recours, le texte pourrait passer devant le conseil constitutionnel, présidé par Mr Fabius. Déjà accusé dans l’affaire du sang contaminé, quelle sera sa réaction ? Lui qui pour l’heure a validé la stratégie gouvernementale. Une stratégie pensée en partie par son fils...

La démocratie se porte aussi bien que l’hôpital et soyons certains que le chef banquier qui s’improvise soignant et sauveur nous la met bien au fond du Q R code…