Faire un don
Emmanuel Macron 1er veut « emmerder les non-vaccinés »

Emmanuel Macron 1er veut « emmerder les non-vaccinés »

Paris Vox – Drôle de stratégie pour un président qui se voit également futur candidat, dans son interview accordée au Parisien hier, et, drôle de ton, mais pas si étonnant, pour un « mec cool » qui joue aux blagounettes de CM2 avec McFly et Carlito.

Commencer par se mettre à dos  5 millions de non-vaccinés, 5 millions selon ses propres chiffres puisque certains compteurs indiquent bien plus de français réfractaires, comme disait l’autre, à la piqure miraculeuse, est-ce vraiment sérieux? En tout cas c’est révélateur.

Hier le Président de la république a sans doute rendu public son visage le plus vrai, en voulant tout faire pour « emmerder les non-vaccinés », à savoir celui d’un président qui n’en a que le nom mais aucunement le charisme ni la maitrise. Ton solennel et grave diront ses défenseurs, insultant diront les plus lucides.

Clientélisme à son paroxysme, notre Président pense certainement que tous les vaccinés le sont par conviction et qu’aucun ne se sent contraint… Qu’aucun ne se sent trahi ou sous la menace, non de la maladie mais des élus les plus haut gradés de la république!!!

Une déclaration digne d’un enfant gâté, d’un petit chef, à qui le pays, les pauvres gueux que nous sommes, doit obéir! Mr le Président aurait-il oublié que nous vivons en démocratie et que le peuple ne l’a pas choisi dans sa majorité? Que cette fausse majorité qui caractérise tant nos élections ne fait même pas réaliser aux chefs de l’état qui se succèdent que de moins en moins de Français les élisent et qu’ils sont simplement là où ils sont grâce à un système déjà biaisé qui propulse le moins détesté en haut du palais.

Mr le Président oublierait-il que La France a déjà fait la révolution et mené plusieurs guerres et que les soldats n’ont jamais été les « costards cravates » pour qui il roule, en roue libre de surcroît?

Aurait-il oublié qu’il y a quelques mois en arrière, l’hélicoptère de son altesse était prêt à décoller car la menace gilet jaune se faisait pesante aux abords du palais présidentiel?

gilets jaunes 1 an
gilets jaunes

Hier nous avons assisté à une belle leçon, une énième leçon de démocratie dans toute sa laideur, où  comment rabaisser autant une partie de la population en la rendant coupable de la circulation du virus, puisque c’est ce que sous-entendent toutes les dernières sorties du chef de l’état et de ses ministres dévoués?

Il va falloir expliquer aux Français, comment des personnes qui se mélangent de moins en moins avec le reste de la population et sont bannies de la plupart des lieux de culture et de détente peuvent être les seuls coupables de tous les maux? Et également pourquoi ils sont le centre de toutes les attentions? Sont-ils un épouvantail? Empêchent -ils un plan de se mettre en place ? Un cache misère pour faire détourner le regard des vrais maux de cette société et de toutes les erreurs commises par ce gouvernement d’amateurs? On a le sentiment de regarder un film des « charlots » tellement les gags sont gros.

Tout le monde attend la décision concernant le fameux pass vaccinal mais qu’en est-il de la date de fin si un tel pass est mis en place? Sommes-nous au début d’une nouvelle formule d’identité et de nouveaux droits estampillés du fameux QR code, devenu sésame de l’obéissance absolu et du droit de se détendre? Nous sommes en droit de nous questionner, quand des élus méprisent les hôpitaux, les détruisent, et font porter le chapeau à des personnes qui ne leurs font plus confiance, quand un peuple est dans la rue et que la 5ème république ne tient plus que par le bâton et la force, nous pouvons nous poser des questions.

La liberté prend fuite et laisse place, un peu plus chaque jour, au mensonge et au pointage de doigt, triste periode qui en rappel d’autres, quand le pays des droits de l’homme ressemble de plus en plus aux pays soumis à des dictatures dénoncés par nos gérants, mensonge, mise au banc, délation, fichage et maintenant codage ( le QR code n’est rien de moins que cela) nous devenons leurs produits, leurs objets… Rappelons-nous qu’il fut un temps, quelques mois seulement en arrière, nos « élites » nous invitaient, à la télévision et dans les journaux, ouvertement donc,  à dénoncer notre voisin qui ne respectait pas le couvre-feu!!! Doit-on s’étonner aujourd’hui de telles déclarations?

Ils voient un peuple violent et ne se rendent même pas compte qu’ils sont la cause de cette violence.

Cette année démarre décidément de la plus belle des manières… Ces messieurs d’en haut ne se sont peut-être pas totalement remis des fêtes du 31…c’est la chenille qui redémarre…

On attend le programme du futur candidat Macron avec impatience, vaccinés ou non, nous attendons les mensonges… Pardon, les promesses.