Faire un don
L’abbaye de Castagniers, une abbaye qui sent bon le chocolat!

L’abbaye de Castagniers, une abbaye qui sent bon le chocolat!

C’est dans le sud, près de Nice, que l’abbaye de Castagniers abrite des sœurs, et pas n’importe lesquelles, car elles sont surnommées les « sœurs chocolat » dans la région ! Pourquoi ? Eh bien depuis les années 1950, les cisterciennes de Castagniers font tourner une petite chocolaterie artisanale. Allez, attachez vos ceintures, Divine Box vous emmène à la découverte de l’histoire de l’abbaye et des chocolats de Castagniers !

Le cloître de l’abbaye de Castagniers, en Provence – © Divine Box

Les débuts de l’abbaye de Castagniers

Il y a 60 ans, au cœur de la Provence, le futur Dom Marie-Bernard souhaite devenir moine. Mais il trouve les trappistes et les chartreux trop austères… Il s’installe alors avec un petit groupe d’hommes à l’abbaye de Sénanque, et commence à vivre en « moine agriculteur ». C’est comme ça que naît la Congrégation de l’Immaculée Conception, cistercienne de « commune observance », dont fait partie par exemple l’abbaye de Lérins aujourd’hui.

Le rayonnement de l’abbaye de Sénanque est alors rapide ! En effet, quelque temps plus tard, un groupe de jeunes filles, attirées par ce mode de vie, souhaite monter à son tour une communauté. Ce défi d’une fondation féminine est accepté par les frères à Noël 1864. Elles s’installent alors dans un ancien prieuré bénédictin en bon état : Notre-Dame de Salagon au nord d’Aix-en-Provence. Elles y commencent alors leur vie monastique dès 1865. Et c’est parti, l’aventure est lancée !

À Salagon, les vocations affluent, et le monastère n’est rapidement plus en capacité d’accueillir de nouvelles sœurs… Heureusement que ces dernières peuvent compter sur la solidarité cistercienne ! Les frères de Sénanque restaurent des ruines à Reillane, à quinze kilomètres de la ville de Mane. Une partie des sœurs de Salagon s’installe donc dans ce nouveau monastère, en pleine campagne, baptisé “Notre-Dame des Prés”. Le reste de la communauté les rejoindra trois ans plus tard.

Le monastère de Notre-Dame des Prés sous le soleil. Il a accueilli pendant quelques temps qui les soeurs sont aujourd’hui  à l’abbaye de Castagniers – © Divine Box

Bienvenue à Castagniers !

Mais les joies des retrouvailles sont vite ternies par des malheurs. Précisément, les lois anticléricales de 1901 menacent l’avenir des communautés religieuses en France. Les sœurs, prévoyantes, préfèrent prévoir un plan B. Un petit groupe fonde alors le Monastère Notre-Dame des Anges en Italie pour éventuellement accueillir le reste de la communauté. Mais fausse alerte, les cisterciennes ne seront jamais expulsées de Reillane. Ouf ! Dès 1911, tout le monde revient donc à Notre-Dame des Prés… tout est bien qui finit bien ! Enfin presque… Car le délabrement des bâtiments et l’humidité obligent bien vite les sœurs à quitter Notre-Dame des Prés… 

Les soeurs finissent donc par s’établir en 1930 à Castagniers, en Provence. Une grande propriété du XVIe siècle avec une oliveraie et un vignoble les accueille ainsi à vingt kilomètres de Nice. Rien que ça !

Les délicieuses plaquettes de chocolat sur le point d’être emballées © Divine Box

Une petite chocolaterie artisanale

Aujourd’hui, les moniales cisterciennes de la “commune observance” qui vivent à l’abbaye Notre-Dame de la Paix de Castagniers sont une petite quinzaine. Elles suivent la règle de saint Benoît : “prie et travaille”. Elles se lèvent tôt pour suivre le premier des sept offices quotidiens qui est à cinq heures du matin et, le reste de la journée, travaillent de leurs mains. Quel courage ! Elles se sont lancées dans l’artisanat monastique en ouvrant une chocolaterie qui leur permet d’assurer leur subsistance. Eh oui, leur savoir-faire se perpétue sous la chaleur provençale !

Depuis 1950, leur grande et unique spécialité est donc… le chocolat ! Les moniales perpétuent ainsi leur savoir-faire pour financer divers travaux et subvenir aux besoins de la communauté. Pralinés aux noisettes, pralinés aux amandes, chocolat blanc aux amandes, chocolat au lait-caramel etc… Tout y est ! Vous savez désormais pourquoi on les appelle “les sœurs chocolat” !

Une soeur de Castagniers dans l’atelier, appliquée dans le moulage de chocolat – © Divine Box

Où peut-on déguster ces délicieux chocolats ?

C’est tout simple ! Pour vous régaler de ces délicieux chocolats de l’abbaye de Castagniers, le mieux est de vous rendre directement sur place : Abbaye de Castagniers, 271 Route de Saint-Blaise, 06670 Castagniers. Vous pourrez en profiter pour rendre une petite visite aux sœurs, elles seront ravies ! Sinon, cliquez ici pour acheter en ligne les chocolats de l’abbaye de Castagniers.