Faire un don
Accusations de conflits d’intérêts visant Eric Dupond-Moretti: perquisition au ministère de la Justice

Accusations de conflits d’intérêts visant Eric Dupond-Moretti: perquisition au ministère de la Justice

Paris Vox – A peine remis des résultats calamiteux de sa liste aux élections régionales dans le Nord, Eric Dupond-Moretti se retrouve à nouveau dans la tourmente, visé par une enquête  pour « conflits d’intérêts »entre son activité de garde des Sceaux et son ancienne fonction d’avocat.

Ainsi, depuis ce matin 9 heures, la chancellerie fait l’objet d’une perquisition menée par la section de recherche parisienne de la chancellerie et supervisée par les trois magistrats présents de la commission de l’instruction de la Cour de justice de la République. À sa tête la magistrate de la Cour de cassation Janine Dray, accompagnée d’un avocat général du parquet général près la Cour de cassation que dirige François Molins.

Le but de l’opération est de trouver des preuves de conflit d’intérêts du ministre après les plaintes en janvier dernier de trois syndicats de magistrats et de l’association Anticor, accusant le Garde des sceaux de prise illégale d’intérêts après avoir diligenté des inspections et des enquêtes administratives successives dans les dossiers des fadettes et celui du magistrat monégasque Édouard Levrault. Aux yeux de ses accusateurs, Éric Dupond-Moretti, impliqué dans ces deux affaires comme avocat, aurait abusé de ses prérogatives de Garde des sceaux pour poursuivre les magistrats suivant ces deux affaires.