Faire un don
Mantes-la-jolie (78) : le tournage sauvage d’un clip de rap tourne à l’émeute

Mantes-la-jolie (78) : le tournage sauvage d’un clip de rap tourne à l’émeute

Paris Vox – Certaines populations se moquent totalement des règles imposées dans le cadre de la crise sanitaire. Ainsi, plus de 100 personnes se sont rassemblées samedi, dans le quartier du Val-Fourré à Mantes-la-Jolie, sans masque ni distanciation, pour participer au tournage non-autorisé d’un clip de rap.

Ce tournage sauvage  était organisé par le rappeur «Niaks», originaire de cette cité de Mantes-la-Jolie et ancien délinquant « quelques temps incarcéré » comme il s’en vante sur son site internet.

Vers 18 heures, la situation a dégénéré suite à l’arrivée d’une patrouille de police. Comme il se doit dans ces zones de non-droit, les policiers ont immédiatement été pris à partie, insultés puis caillassés. Les fonctionnaires ont également été la cible de plusieurs tirs de mortiers. Ces scènes d’émeute sont visibles sur plusieurs vidéos  relayées sur les divers réseaux sociaux.

Il n’y a pas eu de blessé au cours de ces violences et pour l’heure aucune interpellation n’a été réalisée. Au même moment à Trappes, toujours dans les Yvelines, le commissariat de police a, à son tour, fait l’objet de tirs de mortiers d’artifice. Les auteurs ont pris la fuite.

Pour se faire une idée du talent du chanteur, voici un extrait des paroles de son titre « Dame Blanche » (orthographe – si l’on peut dire – original respecté) :

« Route du haram, j’accélère, j’gratte jusqu’à la ronde d’7 heures J’ai la recette, j’vais les qo sec, Saddam Hussein, je met le ton Je me fais sucer par une hesses sur laquelle en llule-cé j’me lait-bran On a fait des coups t’as fais des plans, et tu veut faire l’bandito avec nous toi J’cottoie des mecs simples y a pas plus humble qu’eux et c’est des voyous notoires Valréfoutoir, kejné a foutre t’es d’où toi Y a qu’m’engraisser l’bonvieu qu’activera ma convalescence Une massa, une conso, une potion et l’instru j’la met enceinte Poular et chleuh je représente, train de vie où l’atmosphère est oppressante Tous à la conquête du trésor, je compte les sous jusqu’à ce qu’il réponde present Le bonheur je l’aurais jamais sans tal, donc on m’a livré de Senta Madame a son 6.35 comme Saudade, il y en a mais il reste peu de semblable Le reste n’a rien fait, à part faire les Zampa Pas de coupe, pure comme à Compiegne Transaction dame blanche qui m’accompagne Lacanau à la recherche de cocaïne »  (sic)