Antisémitisme: le Conseil de Paris adopte la définition de l’IHRA

Antisémitisme: le Conseil de Paris adopte la définition de l’IHRA

Paris Vox – La lutte contre l’antisémitisme consacrée au dernier conseil de Paris.

Sur la demande de Francis Szpiner, Maire du seizième arrondissement de Paris, le Conseil de Paris a adopté par vote la définition très extensive de l’antisémitisme portée par l’Alliance internationale pour la mémoire de l’Holocauste (IHRA).

La Mairie du 16ème rapporte que: « Cette définition établit le lien entre la haine d’Israël et l’antisémitisme ».

L’adoption de cette définition devrait doter la Ville de Paris d’un « instrument d’orientation utile en matière d’actions de lutte contre l’antisémitisme, de prévention, d’éducation et de formation auprès du public et des agents de la ville. »

La présentation du vœu par Francis Szpiner

Intervention de Francis Szpiner au Conseil de Paris
Lire cette vidéo sur YouTube.

Que dit cette définition ?

«L’antisémitisme est une certaine perception des Juifs qui peut se manifester par une haine à leur égard. Les manifestations rhétoriques et physiques de l’antisémitisme visent des individus juifs ou non et/ou leurs biens, des institutions communautaires et des lieux de culte.»

Cette définition est complétée par une série de précisions disponible sur le site de la Mémoire de l’Holocauste.

On peut s’interroger sur la nécessité par la Mairie de Paris de voter un tel vœu. Cette disposition est déjà reconnue par le Parlement Européen depuis le 1er juin 2017. Emmanuel Macron lors de plusieurs déclarations publiques avaient validé « l’endossement de la définition » par la France. Il avait en effet reconnu cette définition lors dîner du CRIF de février 2019. Cette prise de parole se plaçait dans la continuité de son discours prononcé le 16 juillet 2017 lors de la commémoration de la rafle du Vel d’Hiv.