Des agents de sécurité tchétchènes font la loi dans les banlieues de Melun

Des agents de sécurité tchétchènes font la loi dans les banlieues de Melun

Paris Vox – Alors que l’Etat démontre tous les jours sa défaillance dans ses missions les plus régaliennes, certains décident de faire le travail à sa place. C’est le cas en ce qui concerne la sécurité. Ainsi, depuis décembre 2019, des bailleurs sociaux de Melun ont décidé de prendre la sécurité de leurs immeubles en mains via des agents de sécurité tchétchènes.

Ces bailleurs sociaux, excédés par l’insécurité qui règne dans les quartiers où sont implantés leurs immeubles et où les voyous sont rois jusque dans les cages d’escaliers, ont fait appel à Protection +, une société de sécurité privée. Cette dernière missionne des agents de sécurité qui patrouillent dans les rues et dans les parties communes des immeubles gérés par les bailleurs sociaux, à raison d’une dizaine de rues par soir. Ils visent tout particulièrement les lieux ou se concentre le trafic de drogue.

Les résultats semblent positifs  : les habitants les remercient et les fauteurs de troubles, désormais avertis, se cachent dès que leur présence est annoncée. Toutefois, le choix des agents de sécurité n’est pas totalement anodin. Ils sont pour l’immense majorité d’entre eux tchétchènes. Or cette communauté est connue pour être à l’origine d’une partie du trafic de drogues dans certaines banlieues de l’immigration. Cette implication de la communauté tchétchène dans le trafic de drogue avait mené à de violents affrontements à Dijon avec la communauté maghrébine de la capitale bourguignonne. Un choix qui est peut être une coïncidence mais qui pourrait aussi être interprété comme un fin calcul.

La preuve en tout cas, une nouvelle fois, d’une totale déliquescence de l’Etat en France.