Farid I., jugé pour une attaque au marteau contre des policiers

Farid I., jugé pour une attaque au marteau contre des policiers

Paris Vox – Les faits s’étaient déroulés le 6 juin 2017 sur le parvis de Notre Dame. Farid I. ressortissant algérien, s’était lancé sur des policiers, armé d’un marteau, en hurlant «  C’est pour la Syria, c’est pour la Syria  !  ».

L’agresseur passe aujourd’hui en jugement, il encourt la perpétuité.

Pour sa défense, ne craignant ni l’indécence ni le ridicule, Farid I. affirme qu’il n’avait pas l’intention de tuer les fonctionnaires mais qu’il voulait alerter l’opinion publique sur la situation en Syrie et en Irak.

Farid I., 43 ans, comparaît donc devant la cour d’assises spécialement composée de ce lundi 12 octobre au mercredi 14 octobre. Il est poursuivi pour « tentatives d’assassinats terroristes sur personnes dépositaires de l’autorité publique » et « participation à une association de malfaiteurs terroriste ».

Lors des investigations qui ont suivi l’attentat, les enquêteurs ont  retrouvé au domicile du quadragénaire prétendument «  sans histoire  » et «  intégré  » (qui bénéficiait d’un logement dans une résidence étudiante de Cergy) une feuille déchirée représentant le drapeau de l’État islamique (EI) ainsi qu’un appareil photo contenant une vidéo d’allégeance à Abou Bakr Al Baghdadi, alors chef de l’EI.

Six revues intitulées « Le soldat du Califat en Terre des Francs » avaient également été découvertes. Malgré ses dénégations, elles seraient de la main de l’accusé. On pouvait  notamment y lire des menaces haineuses du type « Sachez chiens de Français et d’Américains que nous sommes déjà chez vous, au pied de votre porte pour vous égorger et faire couler votre sang d’infidèles »…

Des mots d’autant plus terrifiants qu’ils illustrent hélas une réalité que se refusent  à voir les politiciens et cadres institutionnels français et européens…