Paris : plus de rétention de clandestins pendant deux semaines

Paris : plus de rétention de clandestins pendant deux semaines

Paris Vox – Il y a au moins une partie de la population hexagonale pour qui la crise du Covid-19 est profitable, c’est celle des migrants clandestins. En effet, aucun étranger en situation irrégulière ne pourra être placé dans les deux semaines à venir au centre de rétention administrative (CRA) de Paris.

Cette décision, prise par le tribunal administratif, fait suite à l’affirmation par certaines associations du fait que trois clandestins aient été testés positifs au Covid-19 dans le centre.

Le tribunal avait été saisi par le Syndicat des avocats de France (SAF) et le Groupe d’information et de soutien des immigrés (GISTI), associations immigrationnistes qui demandaient la fermeture du CRA situé dans le bois de Vincennes.

Le tribunal administratif ordonne donc «  aux autorités administratives compétentes, lorsque sera prise dans les 14 jours, une mesure de placement en rétention, d’exclure le centre de Vincennes comme lieu d’exécution de la mesure  ».

Dans les faits, cela revient à suspendre toute arrestation de clandestins pendant, au moins, les deux prochaines semaines.

Ces dernières semaines, les centres de rétention se sont progressivement vidés, suite aux décisions de remises en libertés prises par des juges. Sur quelques 1900 places, seules 184 personnes y sont actuellement retenues.