500 migrants clandestins « mis à l’abri » du Coronavirus

500 migrants clandestins « mis à l’abri » du Coronavirus

Paris Vox – Les autorités françaises se préoccupent décidément du bien être de tous et même prioritairement de certains. Ce jeudi 19 mars, le préfet d’Ile de France, Michel Cadot, a annoncé qu’un demi millier de clandestins, occupant actuellement sauvagement un terrain à Aubervilliers, sera « mis à l’abri » dans les prochains jours.

Les 500 migrants, qui vivent en ce moment dans un bidonville composé de tentes et d’abris de fortunes aux portes de Paris, doivent être répartis entre des logements fournis en Seine Saint Denis (300 d’entre eux y sont destinés) et des gymnases mis à disposition et aménagés par la Ville de Paris pour les 200 autres.

L’ONG Médecins du Monde s’était une nouvelle fois offusquée de la situation sanitaire dans ce bidonville, la qualifiant même «  d’innommable  ». La Mairie de Paris a donc prévu d’aménager les gymnases ciblés afin qu’ils puissent permettre un niveau décent d’hygiène aux clandestins hébergés.


Des clandestins qui doivent voir l’ensemble de cette situation d’un drôle de regard, eux dont les pays d’origine ne connaissent pas encore, ou très peu la pandémie de Covid-19 et qui doivent être forts satisfaits que celle-ci accélère leur prise en charge par l’Etat – donc le contribuable – français.