Montreuil : agression mortelle dans un foyer pour migrants

Montreuil : agression mortelle dans un foyer pour migrants

Paris Vox – Dimanche, un migrant malien de 36 ans, Daouda Dembele, a été tué à coups de machette et son voisin de chambre grièvement blessé. Les faits se sont déroulés dans le foyer d’accueil des Sorins à Montreuil.

L’auteur présumé de l’agression mortelle a été « hospitalisé d’office »,  a indiqué hier le parquet de Bobigny. Il présente un profil psychologique inquiétant puisque, selon différents témoins, il menaçait régulièrement de mort les gens qu’il croisait et prétendait avoir été envouté. Au moins deux signalements avaient été effectués auprès de la police sans qu’il ait été donné suite.

Les circonstances du drame n’ont pas encore été clairement établies. Certains affirment que l’homme – ancien résident des lieux – a voulu s’installer dans le logement, avant d’être « refoulé par d’autres habitants » au beau milieu de la nuit . D’autres parlent d’une crise de démence « incompréhensible ».

L’assassin présumé, âgé lui aussi de 36 ans, est  originaire de Guinée, il avait vécu au foyer puis était parti, fin décembre 2018.

On peut légitimement s’interroger sur l’accueil sur le sol français d’un tel individu et l’absence total de contrôle alors qu’il présentait d’évidents troubles mentaux.

Loin de répondre à cette interrogation, la maire-adjointe de Montreuil aux solidarités, Halima Mendhouj, s’est rendue hier sur les lieux pour assurer de son soutien les résidents du centre, affirmant  que la mairie « continuerait d’accompagner les résidents du foyer dans leurs démarches pour l’amélioration de leurs conditions de vie et leur régularisation administrative. »

Les riverains et habitants du quartier peuvent donc être rassurés …

Fermer le menu