Du « Courage » pour le Prix Présent !

Du « Courage » pour le Prix Présent !

Paris Vox – (Tribunes) Le concours du meilleur livre de l’année, attribué par les lecteurs et amis de Présent arrive dans sa dernière ligne droite. L’occasion pour nos lecteurs de relire l’appel de Jean Ernice à soutenir « Courage » de François Bousquet paru dans Présent le samedi 30 novembre.

Avec Courage ! manuel de guérilla culturelle, Francois Bousquet nous invite à faire notre coming-out. Rassurons d’emblée nos lecteurs, il est question ici de politique pas de sexualité !

L’auteur a fait le sien il y a bien longtemps. Du Choc du Mois à Éléments, celui qui fut aussi biographe d’Edern Hallier n’a pas la réputation de quelqu’un qui se cache. Cela s’est confirmé il y a plus d’un avec l’ouverture de La Nouvelle Librairie. 50 ans après Mai 68, une librairie de droite s’installe dans le quartier latin à l’endroit ou Georges Valois exerçait un siècle auparavant ! En bon vaisseau amiral de la culture, la librairie vient d’enfanter d’une maison d’éditions. Le présent ouvrage en est le premier fruit.

Il y a donc les actes de l’auteur et son nouvel ouvrage. Dans celui-ci, il s’appuie sur des mastodontes de la pensée qui ne nous sont pas tous familiers. Mais tous sont des exemples de cette volonté de sortir du bois.

On pourra citer en exemple Soljenitsyne. L’auteur russe en son temps avait su trouvé les ressources en lui afin de devenir celui qu’il a été, un homme digne et droit, symbole presque universel de liberté. Quiconque le lit aujourd’hui, se doit également de se lever pour rompre avec “l’hémiplégie” qui frappe notre continent et plus particulièrement à droite…

Il faut reconnaître que Bousquet vise juste, le courage est une valeur cardinale. A l’heure ou certains déclinistes pensent que tout est perdu, le courage permet de croire en de nouvelles victoires. Aussi, François Bousquet ne se repose pas que sur de grands noms. Il décrypte également les ficelles utilisées avec succès par d’autres groupes pourtant minoritaires. Certains de ses groupes (LGBT, Vegan…) qui nous pourrissent actuellement la vie, l’ont fait en devenant des “minorités intransigeantes”. Charge à nous de devenir les intransigeants de demain.

On a envie de croire François Bousquet et de le suivre. A la manière de Maurras qui affirmait que “les libertés ne s’octroient pas mais qu’elles se prennent”, on a envie de penser que le courage se décide. L’appel de l’auteur est audacieux, mais qui osera le suivre concrètement ?

Le livre se termine avec un nom familier, Dominique Venner. Ce dernier soulignait souvent l’importance de l’imprévu dans l’histoire.Mais cet imprévu n’est pas un préalable à l’inaction, au contraire même. Le choix de la mort volontaire du Coeur Rebelle bien que mal compris par de nombreux catholiques était un signal pour chaque européen. Cet acte ne prendra sens que si chacun fait son introspection, alors comme le rappelle Bousquet “le jour de sa mort sera célébré comme l’éphéméride d’une renaissance.”

Le courage ou la mort en somme, ce manuel de guérilla culturelle regorge d’exemples concret et de conseils. Le livre stimulera les jeunes générations et (re)donnera un sens à ceux qui luttent et militent depuis plus longtemps !

Jean Ernice

Comment voter ?

Les votes sont ouverts jusqu’au 31 décembre prochain. Pour voter, il suffit d’écrire un courriel à redaction@present.fr (il suffit d’indiquer votre nom et de préciser : « Je vote pour Courage ! Manuel de guérilla culturelle »).