Tensions entre la mairie de Paris et le gouvernement autour des « cars Macron »

Tensions entre la mairie de Paris et le gouvernement autour des « cars Macron »

Paris Vox – Nouvel accrochage entre le gouvernement et la maire de Paris, Anne Hidalgo. En effet, le secrétaire d’Etat chargé des Transports Jean-Baptiste Djebarri,  a dénoncé hier matin « la main de la maire Anne Hidalgo »,  qui s’opposerait à ce que les « cars Macron » desservent d’autres points de Paris que la gare de Bercy.

Le gouvernement, de son côté, souhaiterait que ces moyens de transports « low cost », mais polluants, disposent de trois autres lieux (Denfert-Rochereau, Châtelet et gare du Nord).

Le secrétaire d’Etat avait annoncé mercredi soir le recours à « 15 à 20 » de ces cars privés sur une ligne entre Saint-Denis et Massy via Paris pour pallier les effets de la grève dans les transports ; tandis que leurs exploitants précisaient qu’ils ne pourraient circuler qu’à compter d’aujourd’hui -BlaBlaBus se faisant cependant plus évasif que FlixBus sur cette possibilité.

M. Djebabari « n’a jamais contacté la maire de Paris, ni ses services », a répliqué le premier adjoint Emmanuel Grégoire, invitant le ministre à « préciser sa demande (pour voir) avec la préfecture de police ce qu’il est possible de faire ».

Fermer le menu