Agenda culturel : ce qu’il ne faut pas manquer !

Agenda culturel : ce qu’il ne faut pas manquer !

Paris Vox – Afin de vous aider à faire le tri dans l’imposante offre culturelle de Paris et de l’Ile de France pour vos sorties à venir, nous vous proposons chaque semaine un petit récapitulatif des incontournables !

Nourrir Paris, une histoire du champ à l’assiette

Bibliothèque Forney

A travers les maraîchers, les Forts des Halles, les clients des épiceries de quartiers ou des magasins Félix Potin ou Damoy, les habitués des grands restaurants ou des échoppes populaires, l’exposition se propose de sonder ce qui fait la singularité de l’alimentation parisienne. Appuyée sur des documents de diverses natures, l’exposition abordera plusieurs thèmes avec des prolongements très contemporains dont le développement durable, les circuits courts et produits locaux, la cuisine de rue ou encore l’apport des migrations.

Alain A. FOURNIER (1931-1983) et ses amis

Fondation Taylor

Alain-Adrien Fournier, né en 1931 à Coutances et mort en 1983 à Le Plessis-Robinson, était un artiste peintre, aquarelliste et un graveur français. Cette exposition, organisée avec l’Association des amis d’Alain A. Fournier, rassemble le travail de plusieurs artistes de la galerie Dauphine autour du mouvement de la Réalité poétique : Ambille, Gilbasso, James, Lequien, Lonchamp, Pipard, Praden, Rouquier, Socquet.

Intermissions – Sylvain Bonniol

Le Cloître Ouvert

Ateliers, chantiers, laboratoires, observatoires constituent pour Sylvain Bonniol les territoires privilégiés de sa démarche… L’artiste y envisage l’acte photographique comme un processus d’immersion capable de mettre en pause les flux de travail et de productions auxquels il se confronte dans ces milieux fermés ou interdits d’accès au public.

L’Inde, au miroir des photographes

Musée des arts asiatiques Guimet

Présentant quatre-vingt-dix tirages originaux, de paysages, d’architectures, de scènes de la vie quotidienne ou encore de personnages, cette exposition illustre la grandeur de la civilisation indienne, et comment les photographes de cette seconde moitié du 19e siècle façonnèrent à l’étranger l’image d’un pays pour beaucoup encore mystérieux et inconnu.

Fermer le menu

Chroniques
Une fin du monde sans importance