Agenda culturel : ce qu’il ne faut pas manquer !

Agenda culturel : ce qu’il ne faut pas manquer !

Paris Vox – Afin de vous aider à faire le tri dans l’imposante offre culturelle de Paris et de l’Ile de France pour vos sorties à venir, nous vous proposons chaque semaine un petit récapitulatif des incontournables !

ÔTSU-E : peintures populaires du Japon

Maison de la culture du Japon

« ÔTSU-E : peintures populaires du Japon » est la première exposition organisée en Europe sur l’imagerie japonaise de l’époque d’Edo. Elle révèle, à travers plus de cent vingt œuvres et documents, un art populaire méconnu qui se développa près de Kyoto entre le XVIIe et le XIXe siècle. ’exposition présente plus d’une centaine d’œuvres particulièrement rares et fragiles : peintures d’Ôtsu, estampes ukiyo-e et peintures d’artistes célèbres du XVIIIe au début du XXe siècle, statuettes et livres illustrés anciens. Provenant de collections privées et de musées japonais, catalans et français, certaines d’entre elles sont dévoilées au public français pour la toute première fois.

Exposition Georges Dorignac, Corps & Âmes

Musée de Montmartre

Singulière, captivante, contrastée, regorgeant de vie, telle est l’œuvre de Georges Dorignac (1879-1925). Le Musée de Montmartre Jardins Renoir consacre une étonnante exposition à cet artiste dont l’oeuvre révèle un homme libre, en perpétuelle recherche, qui emprunta une voie indépendante en explorant les techniques, les sujets, les inspirations…

Pouchkiniana parisienne

Bibliothèque universitaire des langues et civilisations (BULAC)

À l’occasion du 220e anniversaire de la naissance d’Alexandre Pouchkine (1799-1837), l’exposition met en perspective le rayonnement et la postérité du célèbre poète, romancier et dramaturge russe. L’exposition donne à voir un échantillon des collections pouchkiniennes de la BULAC, témoins d’un culte vivace et d’une fervente pratique de bibliophilie autour de ce monument littéraire. Le visiteur peut ensuite découvrir des œuvres originales de Pouchkine et ses traductions. Le parcours évoque enfin les commémorations du centenaire de la mort de Pouchkine et son rayonnement à travers les vers de l’Exegi monumentum.

L’Europe à travers les livres anciens

Bibliothèque Buffon

La Bibliothèque de l’Hôtel de Ville a succédé à la bibliothèque disparue dans l’incendie du 24 mai 1871, lors des événements de la Commune. Constituée à partir de 1872 pour les besoins de l’administration municipale, elle s’installe dans le nouvel Hôtel de Ville en 1890. À l’occasion du Festival Quartier du Livre 2019, organisé par la mairie du 5ème arrondissement, sont ici présentés quelques volumes et documents de cette bibliothèque européenne pionnière dont la Ville avait été félicitée par un article du Journal Officiel du 21 janvier 1878 : « Par les soins et sur l’initiative de M. le préfet de la Seine, il a été formé une collection de documents traitant ou émanés de l’administration municipale dans les pays étrangers. Il n’existait encore rien de semblable. »

Fermer le menu