Essonne : soupçons d’agressions sexuelles dans une école « Steiner-Waldorf »

Essonne : soupçons d’agressions sexuelles dans une école « Steiner-Waldorf »

Paris Vox – La commune de Verrière-le-Buisson est secouée par la polémique qui enfle autour de l’établissement scolaire appliquant la pédagogie controversée « Steiner Wadorf ». Des agressions sexuelles entre enfants y auraient été perpétrées.

Rudolf Steiner est le fondateur de l’anthroposophie, courant de pensée qui mélange les préceptes des grandes religions aux doctrines ésotériques.

Selon les informations du Parisien, trois affaires d’agressions sexuelles entre enfants, à divers degrés, auraient eu  lieu dans les jardinières de l’école maternelle entre 2017 et 2018.

Une plainte pour viol a même été déposée par les parents d’un petit garçon qui aurait été victime de pénétrations digitales par plusieurs enfants. L’enquête est actuellement en cours.

Une réunion a été organisée par l’établissement à l’issue de laquelle la direction aurait demandé aux parents inquiets de « rester discrets » sur ces affaires.

La Cellule de recueil des informations préoccupantes (Crip) a néanmoins été saisie par l’un des parents. Celle-ci, chargée de protéger les mineurs en danger, a transféré le dossier aux services sociaux de l’Education nationale.

La directrice de l’école, pour sa part, se défend en évoquant des « situations familiales compliquées » et « l’influence des écrans ».

La pédagogie Steiner tend en effet vers une autonomie poussée des enfants. En France, 2300 élèves sont répartis dans 22 établissements Steiner-Waldorf, dont trois en Ile-de-France. Certains en dénoncent le caractère « sectaire ».

Fermer le menu