Massacre de la préfecture de police : une manifestation en soutien à l’assassin interdite

Massacre de la préfecture de police : une manifestation en soutien à l’assassin interdite

Paris Vox – C’est fait, mais il aurait fallu du temps aux autorités pour annoncer l’interdiction de l’indécente provocation que représentait la manifestation de soutien au tueur de la préfecture prévue ce jeudi devant la mairie de Gonesse, dans le Val-d’Oise.

C’est le ministre de l’Intérieur Christophe Castaner qui a annoncé cette décision d’interdiction, dénonçant  une «infamie». On ne saurait, pour une fois, lui donner tort, tant l’idée même d’un tel rassemblement parait ignoble.

 «La manifestation prévue à Gonesse en soutien à l’assassin de la préfecture de police est une infamie et une insulte à la mémoire de nos policiers. Je me suis entretenu avec le préfet du Val-d’Oise : le rassemblement va être interdit», a donc  indiqué le ministre de l’Intérieur sur Twitter.

Par ailleurs, le ministre a également annoncé son intention d’alerter la justice à la suite de propos tenus par l’organisateur de « l’événement ».

«J’ai demandé à ce que les propos odieux tenus par son organisateur soient dénoncés au procureur de la République, sur le fondement de l’article 40 du code de procédure pénale», a précisé Christophe Castaner.

Cet organisateur n’est autre qu’Hadama Traoré qui avait été  la tête de liste de Démocratie représentative, un mouvement qui lutte contre la « stigmatisation » des quartiers populaires.

Fermer le menu