Jean-Yves Le Gallou balaie l’actualité pour Paris Vox !

Jean-Yves Le Gallou balaie l’actualité pour Paris Vox !

Paris Vox – Nous proposons aujourd’hui un tour de l’actualité avec Jean-Yves Le Gallou. Fin connaisseur des ficelles médiatiques (il anime l’émission I-Médias sur TV Libertés), le président de la Fondation Polémia, nous répond sans détour sur les questions brûlantes du moment !

Les journalistes du Monde signent une tribune afin de demander des garanties sur leur indépendance. Qu’est-ce-que cela vous inspire ?

Un éclat de rire ! Cela me fait penser à des dames de petite vertu qui jouent les mijaurées ! Pierre Bergé intervenait constamment et traitait certains de ses journalistes de « connards ». Mathieu Pigasse est entré au capital du Monde pour acquérir de l’influence. Tout comme Xavier Niel qui a carrément déclaré « j’achète des journaux pour éviter que les journalistes ne m’emmerdent ». Krétinsky , oligarque tchèque, ne sera ni pire ni meilleur ! Et les journalistes du Monde se coucheront…

La censure sur les Réseaux sociaux s’intensifie. Google a écarté Breizh Info de ses pages d’actualités. Facebook exclue Génération identitaire de ses pages. Quelle attitude conseillez-vous par rapport aux géants du net ?

Dénoncer la censure quand elle survient. Être solidaire des censurés. Et chercher des voies alternatives. Historiquement les censeurs finissent toujours par perdre les batailles. Je reste donc optimiste mais pour le moment je n’ai pas la recette et je ne sais pas qui l’a !

« Federbusch va devoir jouer des coudes ! »

Le racisme anti-blanc fait actuellement débat. Création de l’extrême droite ou réalité selon vous ?

C’est une double réalité dans les médias d’abord. Sur le terrain ensuite. C’est surtout un formidable succès de l’idéologie « antiraciste » que d’avoir remis la question raciale au premier plan… Merci les gars !

Paris va bientôt choisir un nouveau maire. Vous aviez été candidat en 2001. Quel regard portez-vous sur l’élection municipale parisienne qui approche ?

Je crains un match entre bobos ! La démente Hidalgo, le sucré Griveaux et le lunaire Villani. Ce sera dur pour les autres , notamment Federbusch, qui est pourtant le meilleur connaisseur de la situation parisienne. C’est très injuste mais les électeurs votent pour choisir le vainqueur. Et les médias biaisent le choix en présélectionnant certains candidats et en marginalisant les autres. Federbusch va devoir jouer des coudes !

Pour aller plus loin sur ces sujets d’actualités :

Le dernier essai de Jean-Yves Le Gallou, Européen d’abord. Essai sur la préférence de civilisation, est disponible sur le site de la Fondation Polémia.

Fermer le menu