Sciences Po supprime son concours d’entrée

Sciences Po supprime son concours d’entrée

Paris Vox – Un concours d’entrée pour accéder à une « grande » école  ? Trop ringard et surtout trop « inégalitaire »  ! La direction de Sciences Po a donc décidé de supprimer son concours d’entrée au profit d’une procédure d’admission « unifiée » et « plus égalitaire ».

Le directeur de Sciences Po Frédéric Mion a ainsi annoncé la réforme de sa procédure d’entrée en première année.

« Notre volonté est de parvenir à un système plus lisible, plus efficace et plus équitable pour assurer une meilleure diversité des profils », a-t-il expliqué.

Avec la réforme, l’ensemble des candidats, quelle que soit leur nationalité, et leur lycée d’origine, seront évalués de la même façon, à travers une nouvelle grille de lecture basée sur quatre critères :

– « l’excellence académique au lycée », qui se fondera notamment sur le contrôle continu de ces trois années, la moyenne des épreuves écrites du baccalauréat,

– « les parcours de progression »

–  « personnalité des candidats, évaluée par un dossier composé d’une part importante d’expression personnelle et par une épreuve orale, qui mesurera la motivation des candidats et leur capacité à répondre aux critères et valeurs de l’établissement »

On pourra s’interroger sur ce dernier critère, très subjectif et s’interroger si la « correspondance aux valeurs de l’établissement » ne revient pas à une parfaite soumission au politiquement correct et à la pensée dominante dont Sciences Po a toujours été le zélé sectateur. Plus de « diversité » peut-être, mais apparemment pas plus de divergence intellectuelle ou idéologique…

Parallèlement, Sciences Po s’engage à recruter a minima 30 % de boursiers dans chaque nouvelle promotion et l’école va renforcer le dispositif de ses conventions d’éducation prioritaire, en doublant dans les prochaines années le nombre lycées relevant de l’éducation prioritaire partenaires, qui passeront de 106 à plus de 200.

Fermer le menu