Paris s’organise face aux trottinettes

Paris s’organise face aux trottinettes

Paris Vox – Les trottinettes électriques ont envahi les trottoirs parisiens ces derniers mois. Face à cette situation, la municipalité à décider d’agir.

Vous en avez certainement croisé dans les rues ou sur les trottoirs, il faut dire que, tel le chiendent, les trottinettes ont l’air de pousser partout dans la capitale… La circulation de ces dernières est assez problématique… Dangereuses pour les piétons sur les trottoirs, leurs utilisateurs se mettent également en danger sur la route. Pour ce qui est du stationnement, on constate une véritable privatisation de la voie publique, les engins métalliques étant « garés » un peu partout et surtout n’importe où.

Face à ces problèmes, la Mairie de Paris a décidé d’agir et dégaine 4 mesures censées résoudre le problème.

  • Verbaliser les abus : les utilisateurs qui roulent sur les trottoirs s’exposent à une contravention de 135 euros / le stationnement gênant est verbalisé à hauteur de 35 euros et la mise en fourrière des trottinettes devient possible.
  • Délimiter le stationnement la Ville de Paris va créer des places de stationnements, 2 500 places devraient être disponible d’ici la fin de l’année.
  • Responsabiliser les opérateurs Une charte va être établie entre la Mairie et les différents opérateurs. Celle-ci sera calquée sur celle qui sont appliquées pour les scooters.
  • Réguler la flotte en circulation Une redevance va être mise en place, celle-ci s’élèvera entre 50 et 65 euros par trottinette.

On estime que 15 000 trottinettes occupent nos rues, et il pourrait y en avoir jusqu’à 40 000 d’ici la fin de l’année. Il est donc urgent d’agir, mais le vide juridique profite actuellement aux opérateurs. Ces mesures prises par la municipalité devraient rétablir, du moins un peu, la situation.

Fermer le menu