Lynchage à Saint Denis : 5 mineurs en garde à vue

Lynchage à Saint Denis : 5 mineurs en garde à vue

Paris Vox – L’ultra-violence fait partie désormais du quotidien de la Seine-Saint-Denis, département qui s’enfonce, comme d’autres, dans la plus impitoyable barbarie. Ainsi, un jeune de 22 ans a été lynché jeudi dernier par plusieurs agresseurs au pied de la cité Duclos. Il est actuellement dans le coma. Cinq suspects, âgés de 16 ans, sont actuellement entendus par la police.

Les interpellés sont tous domiciliés à Saint-Denis et quatre sont déjà connus pour des affaires de stupéfiants. L’enquête a été confiée au service départemental de la police judiciaire, elle a déjà déterminée que les 5 mineurs faisaient partie d’un groupe plus important qui s’est acharné sur la victime.

Si le motif du lynchage n’a pas encore été clairement établi, il pourrait s’agir, une fois encore, d’une affaire liée aux trafics de drogue et au contrôle du «  territoire  », la victime venant du quartier Allende, réputée «  ennemie  » de la cité Duclos.

Selon certains témoins, l’homme tabassé serait à l’origine venue pour «  en découdre  », armée d’une batte et d’une arme de poing. Mais cette version est contredite par Bally Bagayoko, un élu France Insoumise  qui connaissait bien la victime et la présente, comme toujours, comme un «  jeune homme exemplaire, très impliqué dans la vie de son quartier  ». Une vision qui laisse dubitatif tant elle semble éculée, tous les voyous impliqués dans des faits divers violents ou sanglants étant présentés par leurs proches, via les médias complaisants, comme de braves garçons  bien polis et portant les courses de leurs voisins…

Fermer le menu