Le « breakdance » au programme des JO de Paris 2024

Le « breakdance » au programme des JO de Paris 2024

Paris Vox – De nombreuses menaces planent déjà sur les futurs JO parisiens  : retards dans les travaux, surcoûts exponentiels, menace terroriste…etc. Un nouveau danger vient aujourd’hui s’ajouter à la liste  : celui du ridicule.

Cherchant à « rajeunir » leur image, les autorités olympiques ont décidé d’inscrire le « breakdance » pour se donner un coup de jeune. En effet, le programme olympique des Jeux de Paris en 2024 se veut  plutôt « jeune, urbain et connecté ». C’est en tout cas ce qu’ont déclaré les organisateurs français lors d’une conférence de presse organisée aujourd’hui, jeudi 21 février.

Le Comité d’organisation des Jeux olympiques (COJO) a en effet  présenté, à La Défense, sa proposition de sports additionnels aux disciplines classiques, une liste qui comprend  : le breakdance, le surf, l’escalade et le skateboard, la seule véritable nouveauté étant le fameux « breakdance ». Le karaté, pour sa part, disparaîtrait de la programmation, tout comme le base-ball. Pas vraiment très motivant pour les athlètes de ces disciplines qui doivent participer aux Jeux de Tokyo en 2020…

Le choix du « breakdance » semble bien plus idéologique que sportif, le karaté français dominant la scène internationale et offrant ainsi au pays hôte un fort potentiel de médailles.

Mais les organisateurs français veulent « moderniser » les jeux et place donc au « breakdance »… La pétanque de son côté a bien évidemment été écartée, trop ringarde sans doute, pour ne pas dire trop « franchouillarde », pas assez « banlieues » en tout cas…

Quant à l’argument du « rajeunissement », rappelons que « breakdance » est né à New-York dans les années 60… pas vraiment donc un choix à l’avant-garde de l’innovation…

Fermer le menu