Les « pays » : le Hurepoix

Les « pays » : le Hurepoix

Paris Vox – Les pays traditionnels de France sont les territoires présentant des caractères physiques et une occupation humaine homogènes. Plus de 500 « pays » sont référencés en France dont une douzaine en région parisienne. Paris Vox revient cette semaine sur : le Hurepoix.

Le Hurepoix est un pays de France situé au sud de Paris, principalement sur le département de l’Essonne actuelle mais aux frontières mal-définies. Il est composé lui-même de deux petits pays : le pays de Josas au nord-ouest (des noms subsistent tel Jouy-en-Josas), et le pays de Chastres, l’actuelle ville d’Arpajon.  La capitale du Hurepoix est Dourdan.

L’écriture latine de Hurepoix varie et s’écrit tantôt Heripensis et tantôt Huripensis. Il est composé de deux éléments. La signification du premier élément « Herip » ou « Hurip » est incertaine. Ce serait peut-être une déformation de « Pagus Orobiensis » qui désignait dès le XIIe siècle le « pays de (la rivière) l’Orge » (Orobia), qui s’étend à l’ensemble du bassin versant de cette rivière. Le second élément « ensi » est un suffixe gallo-roman servant à indiquer l’origine (qui donna le suffixe « -ois » en français).

L’héraldique du pays « D’or, à la croix de gueules, cantonnée de quatre alérions d’azur. » témoignent de l’histoire de ses barons car il s’agit des armes anciennes des Montmorency, premiers barons de France et depuis 991 seigneurs de Montlhéry. Le territoire est d’ailleurs couvert de superbes châteaux de toutes les époques dont les médiévaux châteaux de Dourdan et de Montlhéry et les châteaux néoclassiques du Marais (Val-Saint-Germain), de Dampierre, de Breteuil ou encore de Chamarande.

Région agricole dans sa partie sud avec des cultures céréalières et betteravières, l’urbanisation s’intensifie dans le nord de la région, à cause de la proximité de Paris. Depuis 1946, le Hurepoix a officiellement donné son nom à une petite région agricole interdépartementale que se partagent les départements des Yvelines (no 78/055) et de l’Essonne (no 91/055).

Fermer le menu